Connect with us

Societé

Port de Conakry : et si Hélène Savané a payé pour ses amitiés avec Halimatou Dalein…

Qu’est-ce qui a bien pu se passer entre le 17 septembre 2018 et le 12 janvier 2019 pour que madame Hélène Savané, directrice générale du port autonome de Conakry soit débarquée sans management? Si l’on ignore encore les vraies raisons de ce limogeage qui a pris de court tout le monde, il se raconte tout de même dans les milieux huppés de Conakry que la fille de l’ex-patron du Ministère des Transports sous Sékou Touré aurait essentiellement péché pour ses amitiés profondes avec l’épouse du chef de file de l’opposition.

Nommée le 17 septembre dernier avec le concours de proches de chef de l’Etat -le tout soutenu par un entretien avec Naby Youssouf Kiridi Bangoura, ministre secrétaire général à la Présidence- dame Hélène, également proche de l’ex-Première dame Henriette Conté n’a pas eu les faveurs des grands pontes du régime. A sa nomination, bien de personnes écoutées au palais ont dénoncé sa proximité avec l’opposition, en l’occurrence Halimatou, épouse de Cellou Dalein Diallo. Une allégation rejetée par un haut fonctionnaire du port qui parle de « cabale » contre l’ex-directrice.

Autre chose, l’autre ‘’Shériff’’ de Kaloum Baïdy Aribot, 2è vice-gouverneur de la Banque centrale et réputé proche du chef de l’Etat n’aurait, selon des indiscrétions, pas aimé le renvoi de sa sœur, provoqué par le syndicaliste Cheick Touré, un de ses ‘’rivaux’’ à Kaloum. Pour se venger donc de son ‘’petit’’ ami, il aurait influé sur la décision du chef de l’Etat pour le come-back de Aïssata au port.

Ce retour en grâce de dame Mamaïssata et Hawa Touré à la SOGEAC est considéré par certains comme un pied de nez d’Alpha Condé à son Premier ministre qui, on le sait, n’avait pas apprécié la sortie-spectacle des deux directrices du port devant les caméras autour du contrat de la société turque Albayrak.

Focus de Mediaguinee

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. CONDÉ ABOU

    14 janvier 2019 at 1 h 04 min

    Personnellement je n’ai aucun jugement à porter sur la décision du Président de la République dont tout le monde sait qu’il a publiquement dédié son actuel mandat aux Femmes et aux Jeunes.

    Ce qui serait très souhaitable c’est que le Président ouvre chaque fois que cela est possible, sa gouvernance à toutes les compétences avérées dont le pays dispose quelles que soient les obédiences politiques des uns et des autres.

    Combien sont-elles rien qu’en interne dans le pays ? Beaucoup et très certainement.

    Un grand Commis de l’Etat n’obéit qu’à la haute autorité de l’Exécutif et non aux directives supposées venir de ses propres relations individuelles.

    Qui d’entre nous ne peut pas revendiquer des relations humaines dans tous les milieux sociaux ou politiques ?

    Les relations personnelles de Mme Diallo Halimatou avec Mme Hélène Savané ne représentent aucune menace pour le régime politique du Président Alpha Condé. C’est un argument totalement subjectif et indéfendable.

    Mme Hélène Savané a un très bon parcours académique et professionnel et qui pourrait parfaitement rendre service au Président de la République.

    Elle est de la 16ème Promotion de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (en Fac d’Économie-Finances, 1981/1982) où elle avait de bons résultats), si mes souvenirs sont exacts.

    Tous ses résultats sont vérifiables dans les archives de cette Université.

    Sur le plan du parcours administratif, personne ne lui connaît des histoires dans sa gestion des années 1983 à aujourd’hui.
    C’es l’essentiel pour elle et pour le pays.

    Je pense qu’il faudrait souhaiter de la part de notre compatriote Mme Hélène Savané, beaucoup de calme et de patience après ces changements qui viennent d’être décidés par le Président de la République au niveau de la Direction Générale du Port Autonome de Conakry.

    J’ai l’intime conviction qu’elle a l’avenir devant elle et que le Président de la République ne la laissera pas du tout out de sa gouvernance.

    Qui disait que même le plus grand Diplômé de Harvard aura toujours du mal à conduire la gouvernance publique en Guinée ?

    Celui qui l’a dit n’a pas du tort pour la simple raison que nous sommes très difficiles et très compliqués même pour les considérations subjectives qui n’en valent pas la peine.

    Du courage et beaucoup de sérénité Mme Hélène Savané. God bless you. Amen.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter