Connect with us

Societé

Port autonome de Conakry : Aïssata Aribot prend fonction et affiche ses ambitions

Dame Aissata Aribot a officiellement pris fonctions ce mercredi, 16 janvier à la faveur d’une cérémonie de passation de service avec la directrice sortante, Hélène Savané

Devant les travailleurs, Aissata Aribot s’est engagée à redynamiser les activités du port de Conakry pour dit-elle accroître le volume d’échanges et mobiliser davantage des ressources pour faire face aux défis de modernisation des activités portuaires

« La modernisation du port de Conakry est un défi national qui nous interpelle tous. Cette mission essentielle sera la lutte motrice de notre action collective. La seule force ultime qui m’anime repose sur l’esprit d’équipe et l’implication personnelle de chaque travailleur du PAC, chacun dans son domaine de compétences, sans distinction aucune afin de réussir ce challenge qui consiste à faire du port de Conakry un HUB dans la sous-région et une référence en matière de respect des normes internationales dans le domaine maritime et portuaire. »

Elle a précisé le rôle majeur que joue le PAC dans le développement socio-économique de notre pays et consciente des exigences de réformes structurelles si chères au président de la République. Les différentes actions seront déterminantes pour la compétitivité et l’attractivité tant souhaitées du port de Conakry notamment :

« Le renforcement des capacités et compétences des ressources humaines par le biais de la formation, la mise en place d’un système biométrique de gestion du personnel. La mobilisation efficace des ressources et la rationalisation des dépenses, la réhabilitation des infrastructures portuaires (Bâtiments, terre-pleins et quais).

L’acquisition des équipements portuaires modernes et l’entretien de ceux existants, la reprise des travaux d’éclairage public (conventionnel et solaire) pour une fonctionnalité régulière des installations portuaires 24 heures sur 24.

La poursuite du processus de certification du port de Conakry aux normes internationales ISO 9001 version 2015, le renforcement des relations bilatérales avec les acteurs portuaires des pays de l’hinterland comme la République sœur du Mali et le renforcement de la coopération portuaire avec les ports membres de l’association de gestion des ports de l’Afrique de l’ouest et du centre (AGPAOC) et d’autres organisation portuaires internationales.

Puis la mise en place d’un cadre de concertation avec les acteurs de la communauté portuaire » a souligné Dame Aribot.

Pour terminer ? la directrice générale du PAC a souligné que la programmation de ces différentes actions, qui sont toutes prioritaires permettra de mesurer la teneur de la tâche qui doit nous préoccuper et la lourde responsabilité qui nous incombe.

« C’est pourquoi, j’en appelle au sens du professionnalisme et à l’esprit d’équipe de tous et de chacun pour rehausser l’image du PAC au niveau des grands enjeux portuaires de la sous-région.

Aucun effort ne sera de trop, aucune idée ne sera superflue, aucune compétence ne sera négligée. Chacun peut apporter sa pierre à la construction de cet édifice commun et de ce patrimoine national qui impacte quotidiennement dans la vie des populations Guinéennes », a-t-elle lancé.

Boriko Diallo

 

 

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter