Connect with us

Societé

Ouvrages de franchissement : la France offre 5 ponts de secours à la Guinée

La République de France à travers son Centre National des Ponts de Secours (CNPS) et de l’accompagnement financier de l’Agence Française de Développement (AFD) vient d’offrir à la Guinée cinq (5) ponts de secours pour prévenir d’éventuelles catastrophes sur le réseau routier guinéen.

La cérémonie de remise officielle de ces 5 ponts de secours s’est tenue ce vendredi 18 janvier 2019, dans l’enceinte du Port « Burkina » sis à Kaloum sous la présidence du ministre des Travaux publics, Moustapha Naité qui avait à ses côtés l’ambassadeur de France en Guinée, Jean-Marc Grosgurin, le Directeur général du CNPS de France, Jean Michel Pont et de plusieurs autres invités de marque.

D’entrée, c’est le Directeur national de l’entretien routier, Sâa Yolandé Camara qui a pris la parole pour remercier les uns et les autres, avant de préciser : « C’est l’occasion pour moi de saluer les initiatives du ministre Moustapha Naité qui, après la réalisation du pont de Linsan a jugé la nécessité de renouer le contact avec les autorités françaises pour la mise à disposition d’un stock de pont de secours. C’est ainsi que le 26 décembre 2018, les nouveaux colis de pont de secours parviennent en Guinée à travers la mobilisation d’une maison de transite privée. Les colis ont été embarqués dans 10 conteneurs de 40 pieds chacun au port de Havre en France, avec l’appui propre du centre national des ponts de secours. Il y a lieu de préciser que les ponts de secours ne sont pas des ouvrages définitifs, ils permettent de passer des moments difficiles en attendant la prise de décision pérenne », dira-t-il.

Selon la Directrice adjointe de l’AFD, « si aujourd’hui nous sommes ici pour la remise officielle de ces ponts on le doit d’abord à l’initiative du ministre Naité mais surtout à notre ambassadeur. C’est lui qui a mouillé la chemise et qui a fait en sorte qu’aujourd’hui, nous puissions avoir ces ponts de secours ici à Conakry. Et qui nous donne l’occasion de pouvoir mandaté le CNPS pour essayer de voir nous pouvions accompagner le Ministère des Travaux publics. Car, on ne peut pas parler de développement s’il n’y a pas d’infrastructures, on ne peut pas remplir notre mission de développement s’il n’y a pas de routes et de ponts », a fait savoir Mme Saphia de l’AFD.

Pour le Directeur général du centre national des ponts de secours de France, c’est conscient de la nécessité qui existe en Guinée que son pays (France) a décidé de donner une partie de son stock. « Ce que vous voyez ici, ce sont les 10 conteneurs qui contiennent 240 tonnes de matériels de pontage en acier qui permettront de construire rapidement cinq ponts provisoires de 30 mètres environs chacun en moins de deux semaines. Par ce don, le gouvernement français et CNPS sont heureux de participer au renforcement des capacités de la Guinée à pouvoir réagir vite lorsqu’une défaillance intervient au niveau des ouvrages », dira entre autres Jean Michel Pont.

Quant au diplomate français en Guinée, il s’est réjouit de la bonne coopération de partenariat qui existe entre son pays et la Guinée, avant de préciser : « Le gouvernement français a souhaité offrir ces ponts de secours via le CNPS. Pourquoi la France a souhaité accompagné la Guinée dans ce pays ? D’abord, parce qu’il s’agit d’une priorité des autorités. Nous avons la conviction qu’il n’y a pas de développement sans routes et ponts. Les ouvrages de franchissement sont très importants pour permettre le désenclavement des régions et pour permettre aux paysans, aux agriculteurs et aux commerçants d’aller vendre leurs produits. Et quand un pont s’écroule, c’est toute une économie qui souffre… »

Prenant la parole, le ministre Moustaha Naité a, au nom du gouvernement et du président Alpha Condé remercié la France pour ce geste hautement symbolique en faveur de la Guinée à travers son département.

« La présente livraison est la deuxième du genre de la part du français. En 2012, la Guinée avait bénéficié de cinq autres ponts de secours qui ont servi à assurer le rétablissement de la circulation sur les routes nationales. Ces nouveaux ponts qui sont livrés aujourd’hui, rentrent dans le même cadre de renforcement du réseau routier et surtout de prévenir d’éventuel effondrement et surtout d’assurer leur remplacement immédiat », dira en substance le ministre, avant d’annoncer que des jeunes ingénieurs de son département seront mis à la disposition du CNPS pour être formés en matière de montage et d’entretien des ponts de secours.

Poursuivant, le ministre dira que son département compte stocker ces ponts à Mamou. « Nous comptons amener ces ponts et les stockés à Mamou. Mamou qui représente si vous voulez le carrefour en termes de réseau routier et qui nous permet dès qu’il y a un souci quelque part, de pouvoir déployer tout de suite un pont… »

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter