Connect with us

Societé

Guinée : Quid de la statistique réelle de l’exportation de tonnes de bauxite vers l’étranger ?

C’est un constat, pas que seulement la Guinée qui serait sur la sellette, mais l’Afrique surtout, qui du jour au lendemain, ses ressources sont exploitées et exportées sans aucune statistique fiable, au-delà de celle fournie par les sociétés qui exploitent ces mines ou les douanes des Etats africains, qui de fois, vendent leur âme aux multinationales (manque de patriotisme à fournir à leurs Etats respectifs les statistiques réelles de ce que les sociétés minières exportent à l’étranger comme tonnes de bauxite). Le cas guinéen attire l’attention des observateurs.

Avec l’avènement de la IIIe République en Guinée, avec notamment l’arrivée du prof Alpha Condé au pouvoir, le monde des mines a fait l’objet de l’examen sérieux. Notamment avec la révision du code minier, et la réévaluation des permis de recherche. En l’occurrence le ministère des Mines de la Guinée a fait des efforts dans ce sens. La preuve en est que bon nombre de sociétés minières au monde s’intéressent davantage à la Guinée.

Manque de statistique du ministère des Mines concernant les exportations de tonnes de bauxite à l’Etranger

La Guinée, depuis son accession au groupe de la Banque mondiale en 1962, les multinationales évoluant dans le secteur des mines se sont intéressées à la Guinée, d’où la création en 1963, la compagnie des bauxites de Guinée (CBG), exploitant d’importants gisements de bauxite de Sangarédi, dans la région de Boké. Ce qui a d’ailleurs fait l’objet pour le pays la première exportation de bauxite en 1973, avec (19 000) tonnes de minerai au bord des navires. Mais ces statistiques ont été toujours fournies d’une part par les sociétés minières, et d’autre, la douane guinéenne, mais avec un examen jugé trop « allégeant » que celle-ci fait à l’égard des sociétés minières.

Face à cette situation périlleuse pour la Guinée, s’agissant de la menace de ses propres intérêts, nous avons appris auprès des sources concordantes, que l’Etat guinéen, à travers le ministère des mines, veut entamer une inspection générale au niveau de toutes les sociétés minières exploitant la bauxite en République de Guinée, afin d’examiner les vraies statistiques des tonnes de bauxites que ces sociétés minières exportent à l’étranger, sans compter déjà les chiffres que la Douane guinéenne fournisse à l’Etat.

À rappeler, le 20 juillet 2015, le Consortium SMB Winning a fait sa première exportation de tonnes de bauxite au niveau du terminal fluvial de Katougouma. Une statistique fournie par la douane guinéenne à l’Etat, et celle-ci, (il faut signaler) en toute absence des statistiques du ministère des mines. Cette problématique présente aujourd’hui des facteurs alarmants de perte d’intérêts à l’Etat guinéen, dont celui-ci doit immédiatement remédier !

Moussa Diabaté

 

 

 

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter