Connect with us

Politique

Alpha Condé sur le développement des communautés locales : ‘’plus de 1000 milliards seront mobilisés en 2019 et 2020’’

Présent au palais du peuple pour officiellement lancé les travaux états généraux de la décentralisation et du développement local, le président Alpha Condé s’est longuement prononcé sur le financement des collectivités à la base. Selon lui, une structure dénommée « Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales » est initiée à cet effet par le gouvernement pour y faire face. Lisez cet extrait de son intervention !

« L’Etat est conscient de l’insuffisance des moyens financiers et endogènes. C’est conscient de cette réalité que tout a été mis en œuvre avec l’appui de nos partenaires étrangers pour la formulation d’un mécanisme durable et pérenne de financement qui aura pour vocation de doter les communautés locales des moyens importants favorisant la réduction de la pauvreté dans notre pays. En effet, l’Etat a créé le Fonds National de Développement Local en vue d’encadrer et améliorer le financement de la décentralisation. Ce fonds d’une importance capitale pour le développement local sera désormais l’unique porte d’entrée pour les investissements au niveau des collectivités décentralisées. Ce qui veut dire qu’il n’aura pas plusieurs caisses et comme il sera centralisé, les détournements au niveau local deviendront difficiles. Car, si nous sommes en train d’améliorer la gestion de l’Etat pour que les ressources nationales rentrent, nous ferons la même parce qu’on ne va pas créer un fonds qui va servir quelques personnes et non pas la formation de nos populations. C’est pourquoi ce fonds sera géré par l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Local, une structure voulue, conçue et animée par le gouvernement pour résoudre la différence de développement qui existe entre nos collectivités locales. Pour un système de prorogation, elle établira l’équité et l’équilibre entre les communautés locales pour une judicieuse répartition des ressources nationales. Elle est déjà fonctionnelle et son abonnement se fait prioritairement à partir des ressources minières dont dispose naturellement le pays, mais aussi par l’apport constant des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement. Cette politique de financement de la décentralisation est une innovation et une avancée significative. Elle s’inscrit dans notre volonté commune de renforcer la capacité financière des collectivités à travers une planification participative locale à travers des outils fiables de gestion locale. Plus de 1000 milliards seront ainsi mobilisés en 2019 et 2020 en faveur des communes faitières de l’accès aux services sociaux économiques… »

Propos recueillis par Youssouf Keita

Continuer la lecture
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    15 février 2019 at 14 h 11 min

    Wow and wow ! Mille fois Mention Honorable pour la décision du Président de la République en faveur de la gouvernance décentralisée.

    Du jamais vu dans la gouvernance publique de ce pays depuis 1958, et voilà pourquoi, notre soutien ne fera pas du tout défaut au Président de la République pour lui donner autant de mandats qu’il voudra pour diriger ce pays avec autant d’engagements patriotiques essentiels en faveur des couches sociales les plus pauvres.

    Comment voulez-vous construire le pays sans une juste répartition de la richesse nationale en faveur des plus démunis ?

    Comment combattre la pauvreté et la misère, sans une politique musclée par le financement du développement à la base ?

    Le cœur de la gouvernance économique dans tous les pays en développement de forte croissance économique, se trouve dans la juste répartition de la richesse nationale. Pas ailleurs.

    Aucun pays au monde, ne s’est construit avec des théories économiques en l’air et du vent dans les discours creux de conquête du pouvoir politique à n’importe quel prix.

    La décision présidentielle est indiscutablement en droite ligne des principes de la solidarité économique, de la justice sociale, et de la cohésion nationale tout court. Voilà le passage obligé de la paix et de la mobilisation des populations à la base.

    Du jamais vu en Guinée, et mille fois merci Monsieur le Président de la République.

    Pour le reste, ceux qui veulent pinailler pour ou contre Alpha Condé, sont libres de raconter leur vie. Cela ne changera absolument rien du tout pour les populations à la base. Bravo !

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter