Connect with us

Societé

Aboubacar Sylla face à la presse : ‘’les prochains mois et années sont porteurs de bonnes nouvelles pour le secteur des transports’’

Le ministre d’Etat, ministre des Transports, Aboubacar Sylla était ce lundi, 18 février, face à la presse pour parler du bilan et des perspectives de son département. C’était dans les locaux d’un réceptif hôtelier de la place en présence de plusieurs de ses collègues membres du gouvernement et des ministres conseillers à la Présidence de la République.

A l’entame de son intervention, il a précisé qu’à la faveur de l’avènement de la 3ème République, le secteur des Transports a engagé de manière soutenue et durable, une dynamique de reformes courageuses, nécessaires et efficaces en vue de l’amélioration significative et la qualification de ce service public.

« Ces réformes entamées sous les auspices de monsieur le Président de la République et bénéficiant de tout l’appui du gouvernement ont porté et continuent encore à porter sur la réglementation, les infrastructures ainsi que les moyens de transport, des personnes et des biens, à la fois, à l’intérieur et avec l’extérieur. Ce processus de réformes continue d’enregistrer, depuis plusieurs mois maintenant, un énorme coup d’accélérateur et assure un fort ancrage grâce à une gestion plus rigoureuse et plus efficace portée sérieusement sur les résultats et l’encouragement des différentes initiatives publiques, privées et mixtes visant à renforcer l’ensemble des réponses formulées par tous les acteurs concernés face aux nombreux et complexes défis de transports des populations », dit-il entre autres, avant d’ajouter que la vision de son département est très claire.

« Notre vision est d’assurer le contrôle et la maîtrise du parc automobile par l’instauration de la visite technique automobile obligatoire et le contrôle rigoureux de l’âge minimum des véhicules à l’importation. Le renforcement parc automobile ainsi que le régime de gestion de la société publique de transport urbain permettront de consolider l’offre afin de répondre plus efficacement aux besoins de mobilité urbaine des populations, surtout de la capitale. A travers la sécurisation des titres de transport et l’encadrement des auto-écoles, notre vision est de promouvoir davantage, la sécurité routière pour l’ensemble des usagers… »

Parlant des acquis dans le domaine des transports terrestres, il a entre autres cité l’intervention de douze textes législatifs et réglementaires renforçant considérablement la réglementation en vigueur en vue de garantir la sécurité et la sûreté des usagers de la route, le renforcement de la signalisation routière à travers la réhabilitation de onze carrefours en feux tricolores dans la ville de Conakry, la construction de la signalisation verticale et horizontale de voiries de Kankan et de Mamou, l’implantation de panneaux de tronçonnement à Conakry, la distribution, récemment de 1000 panneaux de signalisation routière pour toutes les communes de la ville de Conakry, la création de la Société de Transport de Guinée (SOTRAGUI) avec la mise en circulation de 50 nouveaux bus pour un trafic de près de 40.000 passagers.

Dans le domaine des transports ferroviaires, maritimes, aériens, dira le ministre, beaucoup d’acquis sont obtenus à savoir : la mise à disposition de l’Etat, du train de banlieue « Conakry Express » pour un trafic de 10.000 passagers par jour, l’intervention du nouveau code maritime, assurant une meilleure réglementation du trafic en mer, l’invention du nouveau code de l’Aviation civile, l’augmentation du nombre de compagnies aériennes desservant l’aéroport international de Conakry, passant de 6 compagnies en 2010 à 13 compagnies en 2018, l’augmentation des trafics passagers, passant de 248.000 passagers en 2010 à 527.000 en 2018 et celle du trafic fret passant de 2.700 tonnes en 2010 à 4.600 tonnes en 2018 parmi tant d’autres.

S’agissant des perspectives, il dira que les prochains mois et années sont porteurs de bonnes nouvelles pour le secteur des transports. « Les perspectives se révèlent comme suit : La création d’une société de transport de personnes à régime mixte avec l’ouverture de lignes urbaines et interurbaines ; Le renforcement très imminent du parc actuel de la SOTRAGUI avec la récupération de plusieurs dizaines de bus du précédent parc ; La construction de 8 centres régionaux de contrôle d’automobile ; La mise en ligne d’un second train de passagers dénommé ‘’Dubréka Express’’ sur ligne Fria ; La finalisation de la mise en place de la compagnie aérienne de droit guinéen ‘’Guinée Airlines’’ en partenariat avec ‘’Ethiopian Airlines’’ ; La rénovation des aéroports régionaux de Kankan, Labé, N’zérékoré ; Le renforcement de effectifs et des capacités du personnel de la direction nationale de la Météorologie… »

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

 

Continuer la lecture
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    20 février 2019 at 4 h 50 min

    Bravo et voilà un discours crédible qui redonne un grand espoir pour le développement du secteur des services en Guinée, en y intégrant les transports, le commerce, l’hôtellerie et le tourisme.

    Mes sincères félicitations à Monsieur le Ministre D’Etat, Ministre des Transports pour l’inspiration et la vision du développement de l’économie du transport en Guinée, en dépit d’une conjoncture économique difficile presque partout dans le monde en ce moment.

    À côté de tout ce formidable package économique que vous venez de dérouler devant la Presse, ne serait-il pas souhaitable que vous envisagiez la recherche d’un partenariat international de référence en vue des négociations pour la reconstruction du chemin de fer Conakry-Kankan, et pourquoi pas Conakry- Kankan – N’Zérékoré ?

    L’Economie du transport doit être capable de rivaliser avec le secteur minier, pour soutenir la croissance économique, la création de richesse et d’emplois dont le décollage économique accéléré du pays a besoin.

    Si vous vous dotez des meilleurs instruments juridiques au plan du Code des transports (ferroviaires, terrestres, maritimes et aériens), au plan de la fiscalité et des conditions qui rassurent les investisseurs en termes de rapatriement des capitaux, vous pouvez faire du miracle économique dans votre Département, Monsieur le Ministre D’Etat.

    C’est fort possible pour garantir la réussite de votre agenda, que ce soit sous forme de BOT, ou sous forme sociétés à capitaux mixtes, selon le souhait des grands investisseurs qui défilent aujourd’hui devant les portes du Kenya, du Rwanda, de l’Ethiopie, du Maroc ou de la Côte D’Ivoire, ou tout simplement en renforçant les Start-up dans les 4 régions naturelles du pays.

    La Guinée est aujourd’hui une belle destination pour les capitaux étrangers.

    Profitons-en pour investir massivement, Monsieur le Ministre D’Etat, même s’il faut aller les chercher en Corée du Sud, à Singapour, en Chine, en Inde, ou en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord.

    Vous avez toute l’intelligence économique et politique pour faire bouleverser fondamentalement l’économie du Transport en Guinée, en lui donnant ses lettres de noblesse.

    Almighty God bless you. Amen.

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter