Connect with us

Publireportage

Création de l’Agence Nationale D’Inclusion Économique et Sociale (ANIES) – Communiqué

Le partage de la prospérité devient la clé de voûte de l’action économique gouvernementale.

Le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a signé le 31 janvier dernier un décret d’une importance cruciale, qui marque l’avènement d’une politique de partage de la prospérité en Guinée. Ainsi naît l’Agence Nationale d’Inclusion Économique et Sociale (ANIES), qui vise, entre autres objectifs, l’aide directe aux plus démunis.

Conformément aux engagements pris dans sa déclaration de politique générale, le 27 juin 2018 devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana entend ainsi, sous l’autorité du Président de la République, faire du partage de la prospérité un impératif économique, social et politique. Le lancement de cette politique publique innovante aura un impact réel sur la réduction effective de la pauvreté en Guinée.

Placée sous l’autorité du Président de la République, la mise en place technique de l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale est confiée au Premier ministre, chef du Gouvernement. L’ANIES sera chargée de la conception, du pilotage et de l’animation de la politique nationale d’inclusion dans ses trois principales dimensions : économique, sociale et financière. Elle s’est fixée des objectifs clairs et réalisables qui auront à terme un impact significatif sur les conditions de vie des populations. Il s’agira en particulier de :

  • consentir un effort financier d’au moins 2 % de PIB d’ici fin 2020 en faveur du partage de la prospérité, suivant, en cela, les recommandations de l’Africa Progress Panel ;
  • d’ici cinq ans, l’objectif est d’atteindre 4 % de PIB, orientés vers 40 % de la population la plus pauvre (40% bottom, comme le recommande la Banque mondiale dans son objectif de partage de la prospérité,

« shared prosperity ») ;

  • réduire à moyen terme la pauvreté, qui touche actuellement près de 60 % de la population (65% dans les zones rurales) ;
  • favoriser l’inclusion financière, qui atteint à peine 3 %, en situant à au moins 40 % la part de la population ayant accès aux services financiers de base.

L’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES) est une première en Afrique de l’Ouest. Elle contribuera fortement à l’évolution du dynamisme économique de la Guinée, qui s’est collectivement enrichie, si l’on considère l’évolution du Produit intérieur brut (PIB), d’autant plus qu’actuellement les populations sont, pour une large part, en situation d’extrême pauvreté (moins de 1,25$ par jour).

L’ANIES constituera un vecteur puissant de redistribution des fruits de la prospérité économique. Elle capitalisera sur l’existant, notamment le Projet Filets Sociaux Productifs.

La mise en place de l’ANIES démarre dès ce mois de février. Une expérimentation (dans un territoire par région naturelle) sera réalisée cette année, suivie d’une généralisation progressive à partir du début d’année 2020.

***

 Source : Primature économie

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter