Le centenaire de l’école primaire de Coyah-centre célébré sous la présidence du colonel Mamadi Doumbouya

En marge de la célébration du centenaire de l’école primaire de Coyah-centre,  le colonel Mamadi Doumbouya,  en compagnie de l’artiste reggaeman , Takana Zion, était à Coyah ce samedi 17 décembre pour prendre part à la célébration des 100 ans de ladite école.

Le Directeur préfectoral de l’Education de Coyah, Lancinet Kaba, dans son intervention, a dit ceci: « Populations de Soumbouyah, le samedi 17 décembre marque une date à double sens pour nous.  D’abord  celui de la célébration du centenaire d’une école,qui a formé de grands cadres du pays, ensuite celui du renforcement de la collaboration entre la communauté et les acteurs de l’Education. » Et de poursuivre en ces termes : « Nous félicitatons et remercions toute la communauté de Coyah sans exclusive, résidents et ressortissants pour ces œuvres gigantesques réalisées en faveur des enfants de Guinée. 

Pour terminer, permettez-moi de remercier le ministre Guillaume Hawing, qui a engagé assez de réformes en faveur de l’école guinéenne.  Nous remercions le Premier ministre, chef du gouvernement pour ses efforts louables pour la qualification du système éducatif.  Mes remerciements vont à l’endroit du président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya, pour avoir fait de l’éducation une priorité ».

Dans sa réponse,  le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing,  a tenu à préciser pour la circonstance ce qui suit: « Sous la clairvoyance du président de la transition, nous avons réussi à rénover plus de 545 écoles sur toute l’étendue du territoire national.  Sous la clairvoyance du président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya, la formation des formateurs est une réalité, sur toute l’étendue du territoire national. Bien avant notre arrivée, les enseignants avaient fait plusieurs années, il n’y avait pas de formation ». Le ministre a aussi insisté sur l’entretien des écoles. « Il ne suffit pas de rénover, il ne suffit pas de construire, mais l’entretien doit aussi être de mise. Il faut entretenir les écoles », fera-t-il remarquer. 

À rappeler qu’à l’ouverture de cette école en 1922, l’école comptait 90 élèves avec l’appellation de l’école primaire mixte de Coyah. Les 3 premiers inscrits furent feu Naby Issa Soumah,  feu Mohamed Rada et feu Sira Sekhou Camara. 

Le colonel Mamadi Doumbouya a offert 200 millions de nos francs aux organisateurs et 10.000 dollars. Des montants qui rentrent dans la finition des travaux de rénovation déjà engagés par le comité d’organisation du centenaire. 

Kalidou Diallo

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.