Insécurité à Coyah : des boutiques cambriolées par des hommes armés, 42 millions 117 mille de nos francs emportés

Print Friendly, PDF & Email

Les vols à mains armées n’ont pas faibli dans la commune urbaine de Coyah même avec l‘instauration de l’état d’urgence dans notre pays. Dans la nuit de mardi à mercredi 15 juillet 2020, deux boutiques de transfert d’argent locales (Sabadou transfert et Money Gram) ont étés cambriolées par des hommes armés, encagoulés et habillés en tenue militaire. Bilan des opérations : la somme de 42 millions 117 mille francs guinéens et un ordinateur, emportés par les voleurs.

Pour la circonstance, Adama Mouna Bah, cheffe d’agence de Sabadou transfert précise : « Ce matin on m’a appelée de sitôt pour m’informer que mon bureau est ouvert. A mon arrivée, j’ai constaté les faits, le coffre-fort était ouvert aussi et je suis entrée vérifier. Dans le grand coffre-fort, il y avait 9 millions 917 mille gnf et au niveau du petit, il y avait 200 mille gnf dedans plus une tablette avec laquelle je travaille. Heureusement pour moi, ils n’ont pas vu mon ordinateur. Les gardiens nous ont dit qu’ils sont venus habillés en tenue militaire, armés et cagoulés et on les a attachés. Ils ont cambriolé trois boutiques mais au niveau de la troisième ils n’ont rien trouvé. On a fait notre déposition et on va porter plainte contre X pour entamer les enquêtes. »

Très désespéré de son côté, Lamine Sylla chef d’agence de Money Gram s’exprime.

« Pratiquement on a perdu des ordinateurs et une somme de 32 millions de francs guinéens. La police aussi était là le matin pour faire le constat dans les différents bureaux et on a ouvert une enquête pour connaître les auteurs de ce vol. » 

Pour le moment aucune arrestation n’a eu lieu nous a-t-on précisé. D’après nos sources, les victimes de vol ainsi que les deux gardiens se présenteront ce jeudi 16 juillet 2020 à la police pour des fins d’enquêtes dans cette affaire.

Kalidou Diallo, correspondant à Coyah

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.