Insécurité à Labé : 120 millions francs guinéens emportés par des hommes armés, dans une attaque à N’Djolou 

Print Friendly, PDF & Email

Cette attaque à mains armées a été perpétrée dans le secteur N’Djolou Koulounabhè, quartier Pounthioun commune urbaine de Labé. C’était dans la nuit de dimanche à lundi 17 août 2020. Heureusement, il n’y a pas eu de perte en vies humaines, mais deux personnes ont été grièvement blessées par balles, et la somme de 120 millions de nos francs emportés. Selon l’une des victimes, la famille a reçu la visite de 6 malfrats lourdement armés. 

« C’est vers 2 heures que nous avons reçu cette visite inopinée. Ils sont entrés dans la première concession, moi j’étais dans la seconde. C’est ma femme qui les a vus. Ils étaient au nombre de 6. Certains d’entre eux se sont pointés au niveau des carrefours et les autres sont entrés et pris tout ce qu’ils veulent. Un de mes neveux était venu à la maison et les a trouvés sur la terrasse. C’est en ce moment qu’ils ont commencé à tirer et ont atteint mon fils sur l’épaule et mon neveu sur la cuisse. L’un d’entre eux, la balle est sortie mais l’autre non. Moi, personnellement j’avais gardé là-bas un montant de 100 millions de nos francs dont une partie m’appartient et l’autre m’a été confiée. Ma femme aussi avait de l’argent à l’intérieur mais on ne connait pas le montant. Ils ont tout pris. Nous avons crié au secours en vain car ils continuaient à tirer. Mais juste après, les jeunes de la localité les ont poursuivis et les bandits ont laissé tomber une moto et un pistolet. La moto est là mais les autorités ont emporté le pistolet. Ils nous ont dépouillé franchement », explique Maître Oury N’Djolou père de la famille attaquée. 

Trouvé dans son lit d’hôpital, Thierno Mouctar Diallo, est revenu sur sa mésaventure. 

« C’est vers 2 heures que j’ai entendu un bruit et je suis sorti pour vérifier. C’est ainsi que je suis tombé sur eux sur la terrasse. Ils m’ont fait coucher sur le ventre. C’est lorsque mon cousin est venu qu’ils ont commencé à tirer et nous ont atteints », précise-t-il.

Il faut noter que la moto et un pistolet automatique ont été saisis mais les malfrats sont toujours en cavale. Et une enquête a été ouverte. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.