Insécurité à Mamou : de présumés bandits armés emportent 100 millions fg dans une attaque

Print Friendly, PDF & Email

Cette attaque à mains armées s’est produite dans la nuit de mercredi à jeudi 20 août 2020 dans le quartier Löppè aux environs de 3 heures. Selon les témoignages, elle a été perpétrée par 3 présumés bandits venus sur une moto. 

Selon le chef du secteur Mosquée, Mamadou Kéita, lorsque les bandits sont venus, ils se sont dirigés vers la concession où logeait Mamadou Dian Barry âgé de 35 ans, marchand de bovins en provenance de Kindia. Après plusieurs coups de feu, poursuit notre interlocuteur, les jeunes qui étaient près du carrefour, préparant du thé ont voulu secourir la victime qui criait à l’aide. Mais ils auraient été repoussés par les bandits qui finalement, ont emporté 100 millions de francs guinéens, des téléphones et une mallette. Notre source atteste que la victime a été touchée par balles et c’est à Mamou qu’il a l’habitude de faire escale. Il y passe la nuit afin de se procurer sa marchandise (bœufs ndlr) et retourner à Kindia.

Pour la circonstance, Dr Sérendé chef du service des urgences de l’hôpital régional de Mamou, dira que son service a pu stopper l’hémorragie et transfuser du sang à Mamadou Dian Barry avant son évacuation sur Conakry. Faut-il rappeler que c’est la deuxième fois qu’un tel vol se produise dans la ville carrefour.

Les habitants de Mamou vivent la peur dans le ventre, car les services de sécurité ne viennent que pour constater le vol et non secourir les victimes, diront certains mécontents.

Ousmane Loppe Barry, correspondant à Mamou

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.