Insécurité : Aboubacar froidement abattu par des malfrats, à Enta

Print Friendly, PDF & Email

Malgré l’engagement des services de sécurité, les bandits continuent d’endeuiller les familles à Conakry et à l’intérieur. Le dernier cas porté à notre connaissance s’est produit la nuit dernière au quartier Enta, près de la Mosquée du Roi Mohammed VI en construction où le jeune commerçant, Aboubacar Keita a été froidement abattu chez lui, par des malfrats non encore identifiés.

Selon le frère de la victime et rescapé de l’attaque, c’est une dizaine de bandits qui ont attaqué leur maison aux environs de 2 heures du matin.

”Ils étaient bien armés et quand ils ont fini de défoncer les portes de la maison, ils ont dit à mon frère de sortir l’argent. C’est ainsi qu’il leur a remis tout qu’il avait sur lui comme biens y compris ses téléphones et la somme qu’il avait. Malgré tout cela, ils n’ont pas hésité de l’arroser en balles. Nous autres avons été sérieusement frappés par eux, avant qu’ils ne prennent d’autres biens précieux à l’intérieur de la maison pour s’en aller”, explique Sidiki Keita.

Aux dernières nouvelles, le corps de la victime se trouve à la morgue de l’hôpital national Donka et la brigade de recherche de la gendarmerie d’Enta et la Direction générale de la police judiciaire (DPJ) sont sur le terrain pour les premières enquêtes. Nous y reviendrons !

Youssouf Keita

666487130

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.