Connect with us

A la Une

Insécurité alimentaire en Guinée: 21,8% des ménages touchés, selon le PAM

Le programme alimentaire mondiale (PAM) a, au cours d’une rencontre, tenue à Conakry, ce jeudi procédé à la présentation des résultats finaux de l’enquête sur l’analyse Globale de la vulnérabilité et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle(AGVSAN) 2018.

Cette enquête qui a été réalisée en 1 mois a touché les 33 préfectures du pays. Et réalisée auprès de 15 151 ménages interrogés sur 15 thématiques différentes (démographie, éducation, santé, migration, habitat et équipement du ménage, agriculture, élevage et pêche).Ceci, pour une validité de 5 ans.

Selon le directeur général de l’institut national de la statistique (Ministère du plan), Aboubacar Kaba, « l’Analyse Globale de la Vulnérabilité, de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition (AGVSAN) 2018 en Guinée est la troisième du genre dans notre pays. Elle fait partie non seulement des opérations statistiques nationales inscrites dans la Stratégie Nationale du Développement de la Statistique(SNDS) pour le suivi-évaluation du PNDES, mais surtout elle figure en première place dans la feuille de route pour la réévaluation de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en Guinée ».

Cette enquête AGVSAN 2018, mise en œuvre par le Gouvernement guinéen, ajoute-il, à travers le Ministère du Plan et de la Coopération Internationale, le Ministère de l’Agriculture, et le Ministère de la Santé, avec l’appui des agences du Système des Nations Unies en Guinée (PAM, UNICEF,PNUD, OMS et FAO) et grâce à un financement du Gouvernement du Japon et du Programme Santé de la Banque Mondiale, a pour objectif d’analyser la vulnérabilité ainsi que la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations en Guinée ».

Les résultats de l’enquête AGVSAN montrent que 21,8% des ménages guinéens sont en situation d’insécurité alimentaire, soit 2 459 419 personnes, a-t-il indiqué.

« Parmi ces ménages, 2,4% sont en insécurité alimentaire sévère soit l’équivalent de 272 585 personnes. Si 78,2% des ménages apparaissent en situation de sécurité alimentaire, plus d’un ménage sur deux (51,2%) est cependant en sécurité alimentaire limite, preuve d’une fragilité de la situation de ces ménages. La situation de nutrition pour les enfants de moins de 5 ans reste précaire : la malnutrition aiguë globale touche 6,1% des enfants de moins de 5ans dont 1,7% dans sa forme sévère. Par ailleurs, 24,4% des enfants de moins de 5 ans accusent un retard de croissance, ou malnutrition chronique, tandis que 12% présentent une insuffisance   pondérale, dont 2,3% dans sa forme sévère« .

De son côté, le représentant pays PAM, Edouard Nizeyimana n’a pas manqué d’exprimer la disponibilité du PAM à travailler avec l’Etat guinéen en ces termes: « cette enquête est très importante. Et lorsqu’on parle du fait qu’elle sera périodique, nous aurons la possibilité de pouvoir travailler avec le gouvernement que nous mettons au centre de nos activités, de nos interventions pour essayer de faire en sorte que ce renforcement de capacité puisse avoir lieu. Et Si le gouvernement peut faire une demande au niveau du PAM pour voir quels ont été les défis, des contraintes et comment on peut essayer de renforcer les capacités pour avoir une enquête beaucoup plus parlant, je crois que ce serait important« .

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

————–

L’Analyse globale de la vulnérabilité, de la sécurité alimentaire et de la nutrition (AGVSAN) 2018, mise en œuvre par le Gouvernement Guinéen à travers le Ministère du Plan et de la Coopération Internationale, le Ministère de l’Agriculture, et le Ministère de la Santé, avec l’appui des agences du Système des Nations Unies en Guinée (PAM, UNICEF, PNUD, OMS et FAO) et grâce à un financement du Gouvernement du Japon et du Programme Santé de la Banque Mondiale, a pour objectif d’analyser la vulnérabilité ainsi que la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations en Guinée. Cette étude répond aux questions suivantes : Qui sont les personnes en sécurité et insécurité alimentaire et en malnutrition ? Combien sont-elles et où vivent ces populations ? Quel est le profil de ces personnes vulnérables, et enfin quelles sont les causes sous-jacentes de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition ? La collecte de données s’est déroulée en avril-mai dernier auprès de 15 151

Ménages et le rapport est maintenant disponible en ligne sous le lien suivant : https://docs.wfp.org/api/documents/WFP-0000101498/download/

Les précédentes études du PAM et de ses partenaires en Guinée sont téléchargeables ici : http://vam.wfp.org/CountryPage_assessments.aspx?iso3=GIN »

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook