Insécurité: des coupeurs de routes arrêtés après avoir opéré sur l’axe Labé-Mali

Print Friendly, PDF & Email

On en sait un peu plus sur l’attaque survenue ce jeudi 10 novembre dernier sur la route Labé-Mali. Pour rappel, c’est ce jour que des coupeurs de routes lourdement armés sur ladite route ont retiré des sommes d’argent et d’autres biens précieux à deux commerçants.

‘’On était venu à Labé pour acheter de la marchandise. On a embarqué ces marchandises à bord d’un camion. Nous,  on a passé la nuit à Fady pour bouger tôt le jeudi matin. On est arrivé jusqu’à Diolon-Golidjé et on a trouvé un jeune cagoulé qui était arrêté. Il nous a intimé de nous arrêter et immédiatement il a tiré une balle sur la moto avant de nous demander de nous coucher. C’est après cela que ces amis  nombre de deux se sont présentés et ils ont pris notre moto et son parti vers la brousse. C’est par après que deux femmes nous ont trouvé sur les lieux et par la suite, l’un des responsables du syndicat de transporteurs de Dalein est venu et nous lui avons expliqué notre mésaventure. Ils nous ont pas blessés, mais ils ont pu emporter beaucoup d’argents qui se chiffrent au total à 8 millions 447 milles FG, ils sont parti également avec mon téléphone et ma carte d’identité nationale, ainsi que  mes habits’’, a entre autres expliqué Mamadou Alpha Diallo, l’une des victimes.

Selon la seconde victime, Boubacar Dramé, c’est le Directeur de la sureté urbaine de Labé qui leur a informé de l’arrestation de leurs agresseurs. ‘’Ils nous ont appris que ceux qui nous ont attaqué ont été arrêtés. C’est ainsi que le directeur de la sureté nous les ont présenté et nous les avons reconnus. Nous demandons d’être rétabli dans nos droits en nous restituant notre argent et nos différents objets (…).’’

Aux dernières nouvelles, les trois (3) coupeurs de routes en question ont été arrêtés par les services de la sureté urbaine de Labé avec la collaboration des responsables syndicaux des transporteurs routiers de Labé.

‘’Après les procès verbaux de ces malfrats, ils seront transférés à la prison civile de Labé en attendant d’être présentés à un juge’’ nous confie le Directeur de la sureté urbaine de Labé.

Nous y reviendrons !

Amadou Tidiane correspondant à Labé

620 44 25 83       

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.