Insécurité : le domicile du DG du Quotidien national Horoya attaqué par des bandits

Print Friendly, PDF & Email

Le grand banditisme est toujours d’actualité en Guinée. Ce, malgré quelques efforts déployés par les forces de sécurité. En effet, dans la nuit du jeudi au vendredi 11 novembre, de 3h 10 à 4 heures du matin, un groupe d’hommes armés a attaqué à Yimbaya Kondébounyi dans la commune de Matoto le domicile du Directeur général du quotidien national Horoya, Alassane Souaré.

Selon nos informations, ces visiteurs indésirables (bandits) ont mis au respect toute la famille Souaré à l’aide d’armes automatiques avant de vider la maison de tout son contenu. ‘’C’est Dieu seul qui m’a sauvé. Ils ont défoncé ma porte vers 3h 10. C’est une dizaine d’hommes armés et encagoulés. Ils nous ont mis tous à terre, mes deux enfants, ma femme et moi. Il y avait des pleurs. Un des hommes armés m’a dit qu’on lui a dit que j’ai de l’argent. Et que si je ne le sortais, il allait me tuer. J’ai dit que je n’ai rien. Donc, ils se sont mis à fouiller la maison’’, a expliqué raconté M. Souaré ajoutant que les assaillants sont venus dans une voiture double cabine Hilux Toyota de couleur bleu qui est restée garée dans la cour.

‘’De 3h 10 à 4heures, ils ont opéré sans crainte. Ils ont vidé ma maison et sont partis. Tous les objets de valeur y compris les bijoux de mon épouse sont partis’’, ajoute la victime (Directeur général du journal Horoya).

Par Youssouf Hawa Keita

  1. Barry 4 ans il y a
    Repondre

    On doit appliquer la charia sans exception sur ces bandits sans vergogne. Les couper les membres, réquisitionner tout leur bien de la famille entière et tuer ceux qui tuent. Désolé mes frères mais je me lâche contre ces bandits qui n’ont aucune crainte de la prison et de nos lois

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.