Connect with us

Societé

Insécurité : un jeune grièvement blessé par des bandits, à Kindia

Published

on

Un jeune marié et père de trois enfants a été attaqué dans la nuit de lundi à mardi 28 janvier 2020, par des inconnus au quartier Féréfou 2, dans la commune urbaine de Kindia. Les bandits  n’ont pas pu avoir la moto mais, ils ont  grièvement blessé le propriétaire.

C’est aux environs de 3 heures du matin que ce jeune du nom d’Ousmane Camara a été attaqué par deux bandits au moment où il quittait ses frères au quartier Féréfou. Blessé grièvement de la tête, la victime raconte sa mésaventure.

Ce sont mes frères qui quittaient Conakry, je suis parti les attendre à la contournante. Je suis resté jusqu’à 22 heures et lorsqu’ils sont venus, on s’est rendu à Féréfou où est construite l’une de nos maisons. Arrivé comme j’habite à Condetta 3, je voulais maintenant rentrer sur ma moto KTM. Donc aux environs de 3 heures, je suis venu jusqu’au près de “Tamarassi” et là, le goudron est dégradé. C’est ainsi qu’on m’a cogné avec un gros cailloux et je suis tombé. Ils ont voulu démarrer la moto mais comme c’est une moto, pour démarrer, il faut d’abord appuyer sur le système de freinage donc, ils n’ont pas pu. Ils ont poussé la moto vers Söndy. Arrivé à leur niveau, celui qui détenait la moto, je lui ai donné un coup de poing, il est tombé et on s’est mis à se battre. J’ai été blessé au visage, les mains et les pieds. C’est dans cette lutte que quelqu’un est sortit et a brandi sa torche, ils se sont détachés et j’ai pris ma moto, je suis rentré chez moi’’, raconte-t-il.

Les assaillants n’ont pas réussi à prendre la moto d’Ousmane Camara, il lui a fallut déployer toute son énergie pour regagner chez lui. Il demande aux autorités à tous les niveaux de renforcer la sécurité à Kindia.

‘’Ce que je demande aux autorités de Kindia à tous les niveaux , c’est de renforcer la sécurité parce qu’ils ont voulu me tuer hier. Si moi aussi je n’étais pas une personne qui a du cran, ils allaient me tuer sur place car, l’intention était évidente”, précise-t-il.

Ces derniers temps, l’insécurité a atteint son paroxysme dans la préfecture de Kindia. Il y a de cela quelques jours, une femme a été tuée par des coupeurs de route dans la sous préfecture de Souguéta lors d’une attaque à main armée.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités