Connect with us

Societé

Intégration régionale : Réunion des experts à Conakry autour du système d’identification biométrique guinéen

Published

on

Le séminaire technique sur le système d’identification biométrique guinéen a démarré ses travaux lundi 16 septembre, dans un réceptif hôtelier de Conakry, avec la participation d’une cinquantaine de participants.

Ces participants sont venus des secteurs public et privé guinéens, de la Côte d’Ivoire, du Benin, du Canada, de l’Inde et du Groupe de la Banque Mondiale.

Ce séminaire est organisé par le Programme d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest -WURI Guinée-, avec un financement de la Banque mondiale à hauteur de 49,7 millions de dollars US.

Dans son discours d’ouverture, le coordonnateur du Programme WURI Guinée, Ibrahima Sory Keita, a souhaité la bienvenue aux participants, avant de rappeler l’objectif de la mise en place de ce projet.

« Le programme WURI vise à procurer à un nombre important de Guinéens, une pièce prouvant leur d’identité reconnue par les autorités Guinéennes, car, cela vient du constat que plus de 25% des adultes n’ont pas de pièces d’identité ; et de ce fait ne peuvent pas se prévaloir des droits que leur confère l’identité dans d’autres domaines à savoir, la santé, l’éducation, etc. Bref, l’identification unique de la population va permettre aux citoyens d’avoir accès aux services sociaux de base », a déclaré M. Kéïta, Coordinateur de WURI Guinée.

Selon le directeur technique du projet WURI, Dr Himi Deen Touré, ce programme vise à mettre en place un registre national fiable et sécurisé des populations, interconnecté avec les services publics et privés afin de faciliter à ces populations l’accès aux services.

« Nous allons mettre un registre national des populations, c’est-à-dire une base de données qui va recenser l’ensemble des résidents en Guinée (y compris les étrangers) ; ainsi que des Guinéens de l’étranger. Lorsque nous allons mettre cet outil en place, c’est simplement donner aux gouvernants ce moyen pour mieux définir les politiques publiques at rendre les invisibles visibles », a-t-il déclaré.

Quant à la délégation de la Banque mondiale, conduite par Mme Tina George, cheffe du projet WURI, elle a réaffirmé l’engagement et le soutien de son institution à accompagner la Guinée dans l’atteinte des objectifs de ce projet.

Souhaitant pleins succès aux travaux du séminaire sur le système d’identification biométrique guinéen, Mme Tina George a indiqué que ce programme permettra d’identifier d’ici fin 2024, un nombre suffisant de la population, afin de leur permette d’avoir un titre d’identité fiable et sécurisé.

La première journée du séminaire a été marquée par des présentations faites par la délégation de la Banque mondiale, le directeur technique de WURI Guinée, Dr Himi Deen Touré, le DGA de la SOGEB, Mamy Diaby, le représentant de la GUILAB, Mamady Kaba, le DG de l’ANSSI, Seinkou Kourouma et la délégation de MOSIP d’Inde représentée par Krishnan et Ramesh de MOSIP.

A rappeler que la Guinée et la Côte d’Ivoire ont été choisies comme les deux pays pilotes du programme WURI qui s’étendra dans les années à venir, à d’autres pays de la sous-région, notamment le Bénin, le Niger et le Burkina Faso.

Débuté le 16 septembre à Conakry, le séminaire technique sur le système d’identification biométrique guinéen va se poursuivre jusqu’à vendredi 20 septembre 2019 avec travaux techniques entre les experts au sujet du système d’identification biométrique pour capitaliser les bonnes pratiques.

Facély Diawara

Tel : 628 51 43 33

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook