Interdiction de manifestations en Guinée : le PDEG de Fassou Goumou soutient la mesure

Print Friendly, PDF & Email

Si l’interdiction des manifestations par les nouvelles autorités est mal perçue et critiquée par certains partis politiques comme l’UFDG, le RPG, d’autres formations politiques à l’image du PDEG salue la mesure.

Au cours d’un entretien accordé à notre rédaction, le secrétaire général du PDEG, a fait savoir que cette décision mérite d’être saluée. Car selon lui, les manifestations n’ont rien apporté au pays et notamment la région forestière.
« Je pense qu’il faut accepter maintenant de mettre fin à ces manifestations qui ont fait beaucoup de victimes dans le pays. Plus de combien de jeunes ont trouvé la mort dans ce pays sans compter les dégâts matériels importants. Je pense que le président Mamadi Doumbouya a fait déjà beaucoup dans le cadre de liberté dans ce pays. Tous les détenus politiques sont aujourd’hui libérés. Ceux mêmes qui dénoncent cette mesure ont été rétablis par le CNRD. Nous sommes dans une transition, il faut alors accepter », a expliqué Fassou Goumou.

Pour le cas précis de la région forestière, qui est souvent le théâtre de violences meurtrières, notre interlocuteur indique que l’heure n’est plus aux manifestations.
« A N’Zérékoré, on connaît tous ce que les politiques ont causé. C’est pourquoi ici, nous ne voulons plus de manifestations. Déjà, nous adhérons aux idéaux des nouvelles autorités. Et nous sommes disponibles à les accompagner pour l’intérêt de tous. Les mouvements de soutiens, on en veut pas. Puisque le pouvoir actuel bénéficie déjà du soutien de la population », a fait savoir le transfuge du RPG.

Concernant l’augmentation du prix de carburant à la pompe, Fassou Goumou, invite les Guinéens à accepter cette mesure qui est due pour lui, à la conjoncture mondiale.

Amara Souza Soumaoro Correspondant à N’Zérékoré
Tél: 621-94-17-77

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.