Interdiction de Qiyam-Al-Layl : « tout ce que l’être humain fait, Dieu connaît” (imam Aly Soumah, Kipé)

Print Friendly, PDF & Email

Le secrétariat général aux Affaires religieuses interdit tout regroupement dans les mosquées pour les prières nocturnes pendant les 10 derniers jours de ramadan. Une décision prise à la demande de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, pour éviter la propagation de la pandémie du covid-19, car dit-elle, de potentiels risques de contamination peuvent survenir. Interrogé par rapport à cette décision, le premier imam de Kipé demande aux fidèles musulmans de Guinée de respecter l’instruction donnée par les autorités religieuses. 

Il faut dire quand bien même que c’est  une décision qui a surpris plus d’un.  Puisque de nombreux musulmans du pays ne pourraient pas l’imaginer pour cette année encore.  Car pour eux, ces 10 derniers jours représentent le moment le plus opportun de chaque année pour demander le pardon et espérer avoir la clémence du Tout-Puissant Allah. C’est en tout cas ce qu’enseigne aussi Elh Aly Soumah, premier imam de la mosquée de Kipé. « Tout ce qu’un bon musulman cherche dans l’année pour demander à Dieu, c’est dans ces dix derniers jours du Ramadan.  C’est dans ces dix derniers jours que le Coran est descendu.  C’est dans ces dix derniers jours qu’il y a la nuit du destin. La prière qu’on fait à la maison n’est pas équivalente à ce qu’on fait à la mosquée.  Parce que la mosquée est construite pour la prière », a-t-il rappelé. 

Et pour ne pas donc manquer cette opportunité de se rapprocher davantage de son Créateur, cet imam demande aux musulmans de s’acquitter de ce devoir depuis leurs domiciles.

« Moi je vais conseiller aux musulmans de faire à la maison. Parce que le Seigneur,  le seul Dieu, le Chef Suprême,  qu’ils nous disent de ne pas prier à la mosquée,  lui, il voit tout et il connaît tout. Ce qui a été dit, si c’est à cause de la pandémie,  il connaît, si c’est à cause d’une autre chose, il connaît aussi.  On peut tromper un être humain,  mais personne ne peut tromper Dieu. Parce que lui, il a dit que tout ce que l’être humain fait, qu’il connaît tout. Et à l’au-delà,  tu vas lui dire pourquoi tu as fait », a-t-il renchéri. 

En ce qui concerne la prière de l’Aïd el Fitr pour finir le Ramadan en beauté, l’imam Aly Soumah espère qu’elle aura  bel et bien lieu dans les lieux de culte.  Car, dit-il, elle ne dure que pour une heure au maximum.

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.