Interdiction de vente d’alcool frelaté, à N’zérékoré : un important lot… saisi

Print Friendly, PDF & Email

Tout récemment le gouvernement guinéen à travers les ministères du commerce et de l’administration du territoire décidait de l’interdiction de la vente, de la distribution de plusieurs marques d’alcool frelaté dont le Calao. À N’zérékoré, au sud du pays, l’inspecteur régional du commerce et son équipe ont déjà saisi plusieurs quantités de ces produits dans la région.

“J’ai reçu l’instruction de Monsieur le ministre que toutes les boissons alcoolisées en sachet quelle qu’en soit leur provenance de l’enlever sur le terrain.

On avait constaté qu’il avait des sachets venant de la Sierra-Leone et d’autres qui viendraient de l’Inde. Nous avions sillonné tous les magasins qui étaient ciblés par rapport à la vente de ces produits non identifiés. Mais nous avions été surpris de la fuite de l’information mais néanmoins nous sommes allés, on a pu récupérer quelques échantillons qui se trouvent aujourd’hui au service de contrôle de qualité pour un compte rendu et enfin une incinération,” explique Oua Dopavogui.

Malgré la prise de cette décision, ces produits sont jusqu’à présent vendus dans certaines buvettes à N’zérékoré. Sur la question, l’inspecteur régional du commerce, met en garde les auteurs avant d’inviter la population à collaborer avec son service pour les dénicher.

“Je voulais tendre la main aux citoyens pour qu’ils nous aident à mettre main sur ces gens. On va les arrêter et on leur infligera une amende pour l’incinération des frais” menace notre interlocuteur.

Selon les sources sanitaires, la consommation de ces produits impropres à la consommation serait aujourd’hui à la base des dépressions mentales chez les couches juvéniles.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré.

621 94 17 77.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.