Connect with us

A la Une

Interview. Le DG de l’ONAP rassure sur la pénurie de carburant : “le bateau est là avec une quantité suffisante”

Published

on

La Guinée connaît  une pénurie d’essence  depuis la dernière semaine du mois de janvier dernier. Pour en savoir plus sur les facteurs explicatifs de cette crise, notre rédaction a rencontré Monsieur Diakaria Koulibaly, Directeur Général de l’Office National des Pétroles (ONAP)…

Mediaguinee:  Bonjour, Monsieur Koulibaly 

Diakaria Koulibaly: Bonjour 

Notre pays connaît  une pénurie d’essence  depuis près d’une semaine , quelles sont les causes justificatives de cette crise ?

Deux facteurs  expliquent cette situation de pénurie d’essence dans le pays :

Le premier est le retard accusé par le fournisseur Sahara en contrat de fourniture du carburant avec notre pays dans l’acheminement de la deuxième cargaison du mois de janvier 2017.

Le deuxième est la panne mécanique enregistrée au dépôt principal de Conakry ayant entraîné un arrêt des activités de  chargements des camions citernes courants des journées du vendredi , Samedi de la dernière semaine du mois de janvier .

En tant que tutelle du secteur pétrolier,  quelles ont été les dispositions prises par votre structure face à  l’annonce faite par le fournisseur de ne pas pouvoir respecter la fourchette de livraison?

Le contrat dispose que le fournisseur prévienne dans un délai raisonnable le comité d’importation de la survenance des cas de force majeure qui pourraient l’empêcher de respecter la fourchette de livraison.

Lorsque nous avons été notifiés par ce dernier  de son incapacité de respecter ce délai pour des soucis opérationnels enregistrés au port de chargements du bateau à Amsterdam , nous avons convié les acteurs concernés à une réunion afin d’apprécier le niveau du stock et l’impact de cet ajournement de délai sur la disponibilité du carburant dans le pays .

Il est ressorti de cette appréciation que nous étions confortable en stock de gasoil, capacités de stockage de ce produit aidant et que celui de l’essence était à un niveau  assez bas qui nécessitait qu’une  décision de rationalisation soit prise pour éviter de plonger le pays dans une situation inconfortable.

Cette rationalisation s’est traduite par une réduction du débit journalier du dépôt en essence  entraînant un flux tendu de stock dans les stations services préférant ainsi la pénurie à la rupture complète de ce produit dans le pays .

Comment expliquez-vous l’apport de la panne mécanique comme facteur aggravant dans cette situation?

La conséquence de la panne mécanique a été l’arrêt des opérations de chargements courant des journées du vendredi et samedi comme indiqué plus haut .

Cela est survenu dans un contexte où les stations services étaient approvisionnées au minimum incompressible corolaire du retard du bateau et de la décision de rationalisation du stock.

Avec l’inactivité donc du dépôt le vendredi , Samedi , les stations services ont roulé sur les quantités livrées à la veille c’est à dire le jeudi de sorte qu’à l’ouverture le lundi , elles étaient pour la plupart tendues ou en rupture de produits .

Pourquoi vous n’avez pas porté l’information du retard du bateau à la connaissance des consommateurs aussitôt que vous ayez été informé par le fournisseur?

Le carburant est stratégique et ne se gère pas comme la météo en terme d’informations.

Dans la communication météo, lorsque vous annoncez la pluie à la veille, vous ne créez pas  de panique , simplement le lendemain, les usagers de l’information prendront des précautions pour sortir avec leurs parapluies ou d’autres équipements appropriés à cet effet .

Vous aboutissez donc à un résultat en harmonie avec  vos attentes .

En revanche , lorsque vous annoncez dans un souci de partage d’informations le retard du bateau  avec pour conséquence affichée la pénurie où la rupture , vous créez involontairement un état de psychose qui impacte l’attitude du consommateur qui revoit de facto son modèle de consommation en maximisant au mieux son  approvisionnement pour se prémunir contre toute éventualité de rupture , sans compter les incitations à la spéculation qui pourraient en découler .

L’interférence de ces facteurs concourt malheureusement à dérégler le plan de rationalisation et aboutit à un assèchement plus rapide du stock vous confrontant ainsi à un effet d’annonce autre qu’escompté.

À ce jour, quelle est l’assurance que vous donnez aux consommateurs?

D’abord partager leur peine en cette situation difficile indépendant de notre volonté, mais également les assurer que le bateau est finalement là depuis le 2 février avec à son bord une quantité suffisante et que toutes les dispositions sont prises pour accélérer les chargements des camions citernes afin de résorber dans les meilleurs délais la pénurie aussi bien à Conakry que dans nos villes de l’intérieur.

Monsieur Koulibaly, merci 

C’est moi qui vous remercie

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités
  • La Gambie plaide pour la fin du "génocide" en Birmanie 10 décembre 2019
    Au nom des 57 Etats de l'organisation de la coopération islamique, Banjul accuse la Birmanie de génocide contre la minorité musulmane rohingya. Pour défendre son pays, Aung San Suu Ky est venue en personne à La Haye.
  • Mécontente de son exclusion des JO, la Russie pourrait faire appel 10 décembre 2019
    Hier à Lausanne, en Suisse, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a rendu son verdict : la Russie est suspendue de toute compétition sportive à l'échelle mondiale, et ce pour les quatre années à suivre.
  • Le barrage de la Renaissance sur le Nil, un projet qui fait grincer des dents 9 décembre 2019
    Les représentants de l'Egypte, de l'Ethiopie et du Soudan sont à Washington pour une réunion ministérielle. Une rencontre pour évaluer les résultats des négociations au sujet du grand barrage de la Renaissance (GERD). 
  • L’UE lève ses sanctions contre deux personnalités de la RDC 9 décembre 2019
    L’UE a décidé de lever ses sanctions contre l’ancien porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, et l'ex-chef de la sécurité intérieure et de l’Agence nationale des renseignements, Roger Kibelisa. 
  • Allemagne, le SPD reste dans la coalition au pouvoir 9 décembre 2019
    La rencontre en France sur l’avenir de l’Ukraine est commentée par la presse allemande, mais il est également question des conclusions du congrès des sociaux démocrates allemands et de la coalition au pouvoir à Berlin.
  • Les citoyens attendent plus de la COP25 9 décembre 2019
    Militants écologistes, associations, ONG ou particuliers se mobilisent à Madrid pour rappeler l'urgence climatique aux dirigeants politiques. Ils appellent notamment à oser changer de système économique.
  • La Russie exclue des Jeux Olympiques pour quatre ans 9 décembre 2019
    L'Agence mondiale antidopage a décidé ce lundi d'exclure la Russie des Jeux olympiques pour quatre ans. Les sportifs russes ne pourront participer au JO de Tokyo en 2020 et de Pékin en 2022 que sous bannière "neutre".
  • RDC: des députés exigent la mutation des soldats dans l'est 9 décembre 2019
    Face aux massacres commis par les rebelles ADF contre les populations civiles du territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu (est), l’opinion exige la mutation des officiers de l’armée congolaise.
  • Bundesliga J14 : Gladbach vient à bout du Bayern Munich 9 décembre 2019
    Menés 0-1, les Poulains ont fini par s'imposer face aux Bavarois dans les dernières minutes de la rencontre. Gladbach est leader, avec un point de plus que le RB Leipzig. Le Bayern est septième.
  • Von der Leyen en Afrique pour son premier déplacement hors UE 8 décembre 2019
    Ursula von der Leyen, la nouvelle présidente de la Commission de l'Union européenne, a choisi Addis Abeba pour son tout premier déplacement après sa prise de fonction. Un voyage court avec un agenda chargé.
  • Angela Merkel à Auschwitz, un message à l'antisémitisme 6 décembre 2019
    L'ancien camp de concentration d'Auschwitz incarne l'horreur de l'extermination des juifs planifiée et exécutée par le régime nazi. Pour Angela Merkel, chacun devrait se sentir en sécurité en Allemagne et en Europe.
  • Emmanuel Macron et la présence militaire française au Sahel 6 décembre 2019
    Au menu : la démographie en Afrique. Egalement, la sortie président français Emmanuel Macron en marge du sommet de l’Otan, invitant les présidents des pays du G5-Sahel à Pau en France, est commentée dans la presse.
  • RDC : l’armée nie être complice des ADF 6 décembre 2019
    Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF. 
  • Les Nigériens agacés par la convocation d'Emmanuel Macron 6 décembre 2019
    Pour entendre leurs positions sur les appels au départ des forces françaises, Emmanuel Macron a convoqué les dirigeants africains du G5 Sahel en France. Mais les propos du chef de l'Etat français passent mal au Niger.
  • Emmanuel Macron jette une pierre dans le G5 Sahel 6 décembre 2019
    Le président français exige des chefs d'Etats du G5 Sahel, une clarification de leur soutien à la présence militaire française sur leur territoire. 
  • Mauricio Pochettino n'est pas dans le plan du Bayern 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne
  • Bayern Munich: Mauricio Pochettino n'est pas envié par le club 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne.
  • RCA : le comité de suivi du processus électoral contesté par l'opposition 6 décembre 2019
    A un an des échéances électorales en Centrafrique, un comité stratégique d’appui au processus électoral a été créé par le gouvernement et cela malgré l’existence de l’Autorité nationale des élections (ANE).
  • Menace de boycott sur la présidentielle en Algérie 5 décembre 2019
    L’élection présidentielle du 12 décembre est peut-être la plus difficile du pays. Les opinions pour et contre sont dans un face-à-face inattendu et seul le taux de participation pourra les départager.
  • Avec la Russie, le baton et la carotte 5 décembre 2019
    Les services secrets russes sont accusés de mener des activités douteuses depuis le territoire de plusieurs pays européens. La presse souhaite alors la fermeté tout en gardant le contact avec Moscou sur certains sujets.