Interview. Pr Babou Niang, chef suprême de la magie africaine parle du mythe de la maladie Covid-19

Print Friendly, PDF & Email

Chef suprême de la magie africaine et président de l’Association des détenteurs des savoirs occultes africains (ADSOA) professeur Babou Niang a percé le mythe du Coronavirus, une pandémie qui a déjà fait plus de 100 000 morts depuis février dernier.

Retranché à Kalaban Koro, dans Kabala wèrèda, dans la commune V de Bamako, au Mali, le maître sorcier a sa résidence qui ne désemplit pas, et son téléphone qui n’arrête de crépiter. Ce Malien, né à Bafoulabé, est un homme respecté et une véritable bibliothèque vivante. Mediaguinee –votre quotidien- l’a rencontré. Interview…

Mediaguinée : Bonjour, professeur Babou Niang 

Professeur Babou Niang : Bonjour

Cette pandémie, c’est que Dieu est fâché avec nous

En tant que guérisseur traditionnel de renom, quel est votre avis sur la pandémie du coronavirus ? 

Professeur Babou : le coronavirus, vous savez, c’est une pandémie. Moi, je le qualifie comme une colère de Dieu, une colère de Dieu… ! Il faut que les gens sachent que Dieu existe. Vous savez, excusez-moi du terme, si on a accepté d’être dans le ventre d’une femme et qu’on a vécu là-bas, après on est sorti dans le ventre et on a fait une autre vie, alors acceptez qu’un jour Dieu va nous juger et il y aura une autre vie là-bas. Il faut que les gens sachent que Dieu existe. Moi, j’ai pris juste cette pandémie comme étant une colère de Dieu. Sinon comment se fait-il qu’avec toutes les tentatives des plus grands savants du monde entier, les résultats sont restés vains, aucun n’a trouvé le médicament de cette maladie? C’est que Dieu est fâché avec nous.

Selon vous, pourquoi cette maladie fatigue tant le monde ?

Oui, je vous ai parlé de Dieu, parce que c’est Dieu seul qui est Dieu, c’est lui seul qui sait pourquoi il fait ça. Donc les gens n’ont qu’à se repentir, se retourner à Dieu, ils n’ont qu’à cesser de mentir, arrêter de tuer les innocents, arrêter de créer des guerres un peu partout dans le monde, arrêter de créer les choses que même les animaux n’osent pas faire. Depuis quand, on a vu un taureau sur un autre taureau pour le rapport sexuel ? Depuis quand on a vu ça ?

De quelle loi ? Les lois que Dieu a mises sur terre, on les a changées parce qu’on est éveillés, on est civilisés, alors c’est la colère de Dieu juste. Moi, je mets les choses dans ce contexte.

Rien ne vaut le beurre de karité comme remède. Utilisez le beurre de karité dans les narines. Chaque matin, avant de sortir, vous mettez un peu de beurre de karité dans vos narines

Votre nom résonne au-delà des frontières africaines. Vous faites la fierté de toute l’Afrique aujourd’hui en tant que guérisseur. Y a-t-il un remède contre cette pandémie ?

Les remèdes qu’on a eus pour le moment, les gens n’ont qu’à se protéger, on a parlé des mesures sanitaires, se laver les mains et autres… Mais, nous chercheurs africains, ce que nous avons dit, rien ne vaut le beurre de karité comme remède. Utilisez le beurre de karité dans les narines. Chaque matin, avant de sortir, vous mettez un peu de beurre de karité dans vos narines. Tant que vous sortez, tant que vous êtes en contact avec l’air, utilisez le beurre de karité, vous avez 90% de chance de ne pas contracter cette maladie.

Deuxièmement, le traitement rapide que nous avons, c’est de consommer l’oseille de Guinée (bissap). Le bissap que vous appelez en malinké “daoulenni”. Faites-le bouillir et mettez-le dans un verre d’eau sans sucre, si vous voulez, mettez un peu du sucre, vous donnez ça à tous les membres de la famille deux ou quatre fois par jour, ça c’est á titre préventif.

Maintenant à titre curatif aussi, utilisez la même plante mais cette fois-ci en associant la plante qu’on appelle ximenia americana, il s’agit de mettre la poudre de cette plante dans le bissap et vous les consommez pendant quatre à cinq fois par jour, vous avez 90% d’être guéri de cette maladie.

Depuis que vous avez annoncé le remède, quelqu’un vous a –t-il appelé un jour pour vous dire qu’il a expérimenté ce que vous avez dit ?

Je reçois plus de cinq cents à six cents appels par jour.

Mais vous savez l’Africain est complexé. Si le remède vient de nous, on ne croit pas, parce que ça n’a pas été trouvé par les scientifiques. Mais si les scientifiques proposent quelque chose c’est bien, mais ils (scientifiques ndlr) n’ont rien à nous proposer, ils prennent l’Afrique comme un champ d’essai de leur vaccin, ils nous prennent comme des animaux. Sachez que le Professeur Babou est un fils digne de l’Afrique, je mets ma connaissance au service de l’Afrique, je n’ai rien demandé à personne. Dieu m’a donné le médicament d’une pandémie et je donne à ceux qui me croient et qui croient en la science africaine. Même dans la médecine moderne, la personne qui te traite, si tu ne la crois pas, ça ne sert à rien. En Afrique, tellement les Africains sont complexés d’eux-mêmes jusqu’à ce qu’on ne croit pas à nos savants, c’est la raison pour laquelle on sortira pas de ce trou. Nous croyons beaucoup en l’occident. Mais je vais vous faire une révélation, je ne vais pas dire le nom de quelqu’un. J’ai vu un chef de l’Etat qui a dit ses quatre vérités, mais un autre chef d’Etat lui dit : ‘’attention, les Blancs nous regardent, nous sommes en direct ». Il lui dit j’assume mes responsabilités. Là-bas tu sens qu’il y a le complexe africain. Il faut que les africains croient en eux.

Pensez-vous que la médecine traditionnelle pouura le dessus sur la médecine moderne dans le traitement de cette pandémie ?

Si les Africains le veulent, moi, je viens de donner le médicament, mais croyez-moi, il y a des gouvernements qui m’ont appelé pour me féliciter. Mais par contre, d’autres n’y croient pas. Selon eux, ce sont des balivernes. C’est pourquoi tant que l’Africain ne croit pas en lui-même et croire en la science rouge que Dieu nous a donnée, on n’ira nulle part. On parle aujourd’hui de la médecine chinoise !!! Encore la médecine indienne, pourquoi on ne parle pas de la médecine africaine ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle la médecine traditionnelle à trouver le remède contre cette maladie, est-ce que vous vous sentez concerné ?

Pourquoi pas ? Mais, je ne vais pas travailler dans la politique, je veux qu’on travaille dans la sincérité.

Si l’OMS m’appelle, je répondrai à l’appel. Oui, n’oubliez pas que je suis le patron de la magie africaine, je suis le président de l’Africa magie rouge internationale et le président de l’association des détenteurs des savoirs occultes dans le monde, donc je suis entièrement à la disposition de l’humanité.

Quel message avez-vous pour toutes ces personnes malades de Covid-19 actuellement ?

Professeur Babou : Je leur dis tout simplement de chercher le bissap et ximenia americana. Ils ont 90% d’être complètement guéris, c’est un médicament terre à terre. ‘’A beau mentir qui vient de loin’’, dit un adage.

Qu’aimeriez-vous ajouter ?

Je fais un coucou à ma belle-famille en Guinée, une famille qui a accepté de me donner sa fille en Guinée, qui m’a fait de très beaux enfants, ils sont tous là. Je remercie l’ensemble du peuple guinéen, remercie M. Mamadou Savané, le fondateur de Mediaguinee [www.mediaguinee.com] qui a eu le courage d’envoyer un journaliste jusqu’ici à Bamako pour m’interroger. Je le remercie et je crois qu’il croit aussi en la connaissance africaine. Je remercie l’autorité guinéenne et lui dis de serrer la ceinture. Inch’Allah ! Inch’Allah, bientôt cette maladie va finir en Afrique. Merci.

Moussa Oulen Traoré, correspondant à Bamako (Mali)

+223 91895637

1 Commentaire
  1. Cisse 2 mois il y a
    Repondre

    Très bonne chose que les Africains se réveilles grand merci au professeur Babou Niang. comme il a dit nul n’est prophète chez soit. Il est temps que nos présidents africains se donne la main a fin de valoriser nos cultures africaines. Un pays sans sa culture pas de développement.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.