Ismaël Condé de l’UFDG : « Je suis pour une transition qui ne dépasse pas deux ans »

Print Friendly, PDF & Email

Depuis le coup d’État qui a évincé Alpha Condé du pouvoir, la durée de la transition qui reste inconnue à nos jours suscite assez de commentaires au sein de l’opinion.
Dans « Mirador » de la radio Fim fm, Ismaël Condé, membre du bureau politique national de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) estime que la meilleure façon de réussir une transition est d’avoir une transition courte.
Pour le vice maire de Matam, une transition qui ne va pas au-delà de deux ans sera la meilleure recette pour la junte pour qu’elle rentre définitivement dans l’histoire.
« Il faut que le CNRD sache que la meilleure façon de réussir une transition, c’est d’avoir une transition courte. Nous sommes dans une période de grâce, tout le monde est content des militaires. La gestion, c’est de prendre des décisions, c’est de faire l’arbitrage. Et quand on fait l’arbitrage, il y aura toujours un camp qui se fâche. Il faut que les membres du CNRD sachent que cette période de grâce va se terminer vite. Toute le monde les applaudit aujourd’hui, et demain c’est le même peuple qui va se tenir devant eux pour leur dire ce n’est pas ça on vous a demandé. Une transition qui ne dépasse pas deux (2) ans va être la meilleure recette pour la junte, pour qu’elle rentre définitivement dans l’histoire. Je suis tout à fait d’accord pour une transition qui ne dépasse pas deux (2) ans », a indiqué Ismaël Condé.
A l’issue des concertations nationales initiées par le comité national du rassemblement et du développement (CNRD), l’ANAD dirigée par Cellou Dalein Diallo a proposé une transition de 15 mois, donc moins de deux ans.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.