Ismaël Condé révèle : « Pour sortir de la prison, je devais demander pardon à Alpha Condé et quitter l’UFDG pour le RPG »

Print Friendly, PDF & Email

Accusé d’escroquerie par une PME de collecte d’ordures, Ismaël Condé a passé plus de 9 mois en prison sous le régime d’Alpha Condé avant d’être libéré par la junte militaire au pouvoir depuis le 05 septembre dernier.
Ce mardi 26 septembre, le vice maire de Matam a révélé dans « Mirador » que la seule condition pour qu’il sorte de prison sans procès était de présenter par écrit des excuses au président déchu Alpha Condé et quitter l’UFDG pour le RPG.
« Quand j’ai été arrêté, ma famille biologique est allée voir les cadres du RPG. Il y a beaucoup de connexions entre ma famille et la famille du président de la république (en référence à Alpha Condé), le secrétaire permanent du RPG, Sékou Condé qui est un grand frère à moi et beaucoup de cadres. Ils les ont dit, on ne comprend pas pourquoi Ismaël se retrouve en prison. La réponse était sans appel, il est en prison parce qu’il veut être en prison. S’il veut sortir de la prison aujourd’hui, il sortira de la prison. Et pour sortir de la prison, c’est simple : Il écrit une lettre, on n’a pas besoin de le juger, il demande pardon au président de la république, il déclare quitter l’UFDG et revenir au RPG et demain, il sera libre. La famille même ne pouvait pas venir me passer ce message. C’est par la suite que j’ai compris que c’étaient des conditions posées dès le départ pour que nous puissions sortir de prison », a révélé Ismaël Condé.
Ismaël Condé avait commencé à avoir des ennuis quand il a quitté le RPG, parti avec lequel il a été élu vice maire de la commune de Matam, pour l’UFDG.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.