J 1-2/ Eliminatoires CAN 2023 : déceptions et surprises, microscopie de la liste de Kaba Diawara

Print Friendly, PDF & Email

Décryptage – Ce mercredi 18 mai, le sélectionneur de l’équipe nationale de Guinée a dévoilé la liste des joueurs retenus pour les deux premières journées des qualifications pour la CAN 2023 en Côte d’Ivoire. Si certains joueurs convoqués étaient attendus, d’autres l’étaient beaucoup moins. A l’image de la précédant liste du mois de mars, les déçus s’interrogent sur la raison de leur absence, alors que les autres jubilent. Notre rédaction s’intéresse ligne par ligne aux choix de Kaba Diawara pour mieux analyser ses aspirations tactiques en vue de cette nouvelle campagne.

Gardiens de but : Ibrahima Koné, Moussa Camara, Bangaly Sylla

Dans les cages, Kaba Diawara opte pour la continuité avec Ibrahima Koné (qui vient d’être sacré champion de Malte avec Hibernians FC, ndlr) et Bangaly Sylla (le jeune gardien de la réserve de l’AS Saint-Etienne). Les deux étaient présents au regroupement lors de la fenêtre FIFA en mars dernier où le Syli avait affronté l’Afrique du Sud en amical (0-0). Pour compléter les cages à trois gardiens, Moussa Camara, le portier du club Champion de Guinée (Horoya AC) retrouve le groupe Syli qu’il avait quitté depuis la CAN au Cameroun.

Défenseurs : Antoine Conté, Julian Janvier, Mohamed Ali Camara, Saidou Sow, Mouctar Diakhaby, Issiaga Sylla, Sekou Oumar Sylla

En défense, notamment dans l’axe centrale, le patron du Syli veut quasiment apporter du nouveau dans un secteur qui constitue la tâche noire de son système ces derniers temps. Julian Janvier (Brentford FC), Mohamed Ali Camara (Young Boyz), Saidou Sow (St Etienne) et Mouctar Diakhaby (le joueur de Valence FC qui sera à sa première convocation sous la tunique Syli était longtemps courtisé par le staff technique du Syli, ndlr) sont cette fois présents. Ainsi, KD tentera de trouver la paire adéquate pour apporter plus de solidité et de maitrise dans le jeu défensif de son équipe. Pour les accompagner sur les deux couloirs, Antoine Conté (Clubul Sportiv Universitatea en Roumanie qui a également fait ses beaux jours en ligue 1 françaisen ndlr) et Issiaga Sylla (le champion de Ligue 2 avec le Téfécé) tenteront tous les deux d’apporter leur énorme expérience, pendant que le jeune Sekou Oumar Sylla (Eredivisie SC Cambuur au pays-Bas) fera ses premiers pas de suppléant dans le couloir gauche avec plus de fraicheur à son jeune âge.

En attendant de savoir si le sélectionneur reconduira ou pas sa ligne de défense à quatre appliquée contre les Bafana Bafana en amical, ces choix affichent plus que jamais sa volonté de renouveler la ligne arrière du Syli pour résister aux assauts des attaquants égyptiens et malawites, les 05 et 09 juin prochains.

Milieux de terrain : Amadou Diawara, Mory Konaté, Ibrahima Cissé, Moriba kourouma, Seydouba Cissé, Aguibou Camara, Naby kéita

Si l’on ignore encore le système qu’utilisera Kaba Diawara pour affronter les pharaons lors de la première journée, une chose est au moins sûre, l’entrejeu se constituera autour d’Amadou Diawara. Dans son rôle de récupérateur, l’ex napolitain aura pour mission de récupérer un maximum de ballons et de colmater les brèches. À ses côtés, Agibou Camara (champion de Grèce avec l’Olympiakos) et Moriba Kourouma (récent finaliste malheureux de la coupe du roi avec Valence) devront être capables de se projeter vers l’avant tout en assurant un repli défensif discipliné. Dans un registre plus offensif, Naby Kéita, le leader technique de l’équipe pourrait être amené à débloquer la situation grâce à ses coups de génie. Mais son état de forme physique après la finale de la LDC UEFA que son club (Liverpool) jouera le 28 mai prochain contre le Réal Madrid reste à scruter. Quand on connait les nombreux pépins physiques qu’a connu le prodige de Coleah l’année dernière, la prudence est donc de mise.

Enfin, Mory Konaté (solide en Jupiter League avec Saint-Trond VV) peut être le substitut parfait d’Amadou Diawara devant la défense. Ibrahima Cissé (RFC Seraing), connu pour sa débauche d’énergie et ses qualités dans la récupération montrera la voie au très prometteur jeune milieu de terrain, Seydouba Cissé qui a fait sensation cette saison avec le Deportivo Leganés en deuxième division espagnole. La pépite guinéenne de 21 ans a joué 21 rencontres pour trois buts inscrits et deux passes décisives en championnat.

Attaquants : Mohamed Bayo, Morgane Guilavogui, Serhou Guirassy, Thierno Barry, Alkhaly Momo Cissé, Bafodé Bansoko

Si l’absence de François Kamano sur le front de l’attaque de cette liste est une déception pour les fans du pensionnaire du Lokomotive de Moscou, c’est sans surprise que Mohamed Bayo, Morgane Guilavogui et Serhou Guirassy sont d’office présents. On le sait, depuis l’élimination du Syli en huitième de finale de la CAN 2021, KD s’est lancé dans la reconstitution du front de l’attaque de son équipe. Et ces trois noms constituent sans aucun doute, les éléments clés de cette volonté du sélectionneur. Entre la vitesse de Morgane Guilavogui (Pari FC), le bon sens du déplacement de l’attaquant rennais Sérhou Guirassy et les qualités de finition du buteur clermontois, Mohamed Bayo qui totalise 13 buts au compteur cette saison en L1 (il le meilleur buteur guinéen sur une saison dans le championnat de France, ndlr), l’ancien consultant de Canal+ espère mettre en place une véritable armada offensive pour concrétiser les occasions souvent vandalisées par son équipe. Pour les épauler, les néo internationaux Thierno Barry (CD Tenerife en D2 espagnole), Bafodé Dansoko (KMSK D2 Belge) et Alkhaly Momo Cissé (l’ailer d’Ekstraklasa Wilsa Krakow en D1 polonaise) déjà présents en mars pour la journée FIFA ont été de nouveau sollicités pour dynamiter l’attaque du Syli National lors des confrontations contre l’Egypte (au Caire) et le Malawi (à Conakry).

Bernard Leno

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.