Connect with us

Societé

Jah Kara : de sa prison, on lui annonce le décès de sa mère

Published

on

L’artiste et activiste sénégalo-guinéen Jah Kara (Karamoko Sylla à l’état civil) vit un moment pénible de sa vie. Emprisonné à la maison centrale de Conakry récemment pour trouble à l’ordre public lors de la marche contre le changement de constitution, Jah Kara apprend que sa génitrice est décédée. Pis, il n’assistera pas à l’inhumation de sa mère.

 « Je suis abattu aujourd’hui, la seule personne que j’aime vient de décéder, ma mère Hadja M’mah Bangoura. Que Dieu l’accueille dans son paradis. Amine ! », écrit-il sur sa page Facebook.

Elisa CAMARA

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités