« Je ne suis pas un dictateur »

Print Friendly, PDF & Email

Dans un entretien exclusif accordé à France 24 et RFI, le Président de la République de Guinée affirme qu’il ne viole pas la Constitution en se représentant pour un 3ème mandat. Il assure que les élections seront transparentes et affirme être un démocrate qui acceptera le verdict des urnes. Il nie catégoriquement avoir appelé ses partisans à la violence, assurant qu’il s’agit d’infox. Il ajoute qu’un de ses opposants a prévu de proclamer sa victoire, puis de se réfugier dans une Ambassade. Il dit ne pas craindre de scénario comme au Mali où le Président a été renversé par des militaires et par la rue. Il nie farouchement jouer la carte ethnique, soulignant qu’il a toujours tendu la main aux Peuls. Il accuse l’organisation Amnesty International, qui dans un récent rapport accuse les forces de sécurité d’avoir tué au moins 50 manifestants depuis l’an dernier, d’avoir conduit une enquête à charge. Enfin, Alpha Condé affirme que les auteurs de l’attaque du 28 septembre 2009, sous la junte du capitaine Moussa Dadis Camara contre des opposants réunis dans un stade de Conakry, seront bientôt jugés.  

Note de RFI/FRANCE24

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.