Connect with us

Societé

Jeunesse : la 2ème édition de la caravane nationale citoyenne de la jeunesse lancée

Published

on

C’est parti pour la 2è édition de la caravane nationale citoyenne de la jeunesse. Une initiative du Ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes à travers l’agence nationale du volontariat de la jeunesse qui se déroulera du 23 novembre au 07 décembre prochain dans les 8 régions administratives du pays, y compris la zone spéciale de Conakry.

La cérémonie de lancement a eu lieu ce samedi, 23 novembre au Ministère de la jeunesse avec pour objectifs fondamentaux la promotion de l’esprit de volontariat et la sensibilisation des larges masses populaires à la cohésion sociale et à l’unité nationale.

Pendant une période de deux semaines, ils seront une soixantaine de jeunes toutes tendances confondues, à sillonner la Guinée profonde, notamment les régions de Boké, Kindia, Mamou, Labé, Kankan, Faranah et Nzérékoré avant de terminer leur parade à Conakry.

Après l’intonation de l’hymne national par ces jeunes volontaires, il a été fait lecture par leur représentante du code de volontariat.

« Citoyen guinéen, je fais miennes les valeurs de travail, de justice et de solidarité de mon pays. Volontaire au service de la Guinée, je lui suis entièrement dévoué en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance. Volontaire de l’agence nationale du volontariat de la jeunesse, j’adhère à ses règlements et je les respecte », a déclaré Aicha Alimassi.

Durant cette caravane, ces jeunes volontaires feront essentiellement des sensibilisations autour de la paix et de la cohésion nationale.

Mohamed Bangoura, directeur national de la jeunesse et des activités socioéducatives considère que cette caravane citoyenne est une manière d’amener la jeunesse à contribuer au développement et aux causes de la nation.

« C’est une manière d’amener la jeunesse à contribuer au développement et aux causes de la nation au niveau des localités sur l’ensemble du territoire nationale, appréhender les questions des citoyens au niveau des localités en profondeur dans le pays. On attend (de cette caravane) que les bénéficiaires, c’est-à-dire la population au niveau de nos préfectures, de nos zones rurales fassent une appréciation de cette contribution des jeunes dans le pays, dans tous les domaines, sur l’assistance des jeunes au niveau des activités, au niveau rural, au niveau préfectoral, communal et régional. C’est la sensibilisation des populations autour de la paix, promouvoir la paix et renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale, et le renforcement de l’entraide et du bénévolat, c’est-à-dire le service gratuit. Le bénévolat c’est le service gratuit, ils n’auront pas de salaire, ils ne seront assistés que par les perdiems, des primes insignificatives, mais c’est de leur volonté, c’est pour servir le pays. Ça c’est d’abord un début de patriotisme qu’on inclut en eux, étant des citoyens du pays, ils vont œuvrer sur l’ensemble du territoire, à la mise en œuvre de certaines activités, à aider les populations sur certaines questions sociales et économiques s’il le faut », estime-t-il.

Maciré CAMARA

+224 628 112 098

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités