Joie de courte durée pour Koundouno, Ibrahim Diallo et Djani Alpha

A peine rentrés de leur exil, trois activistes et opposants à Alpha Condé risquent de se retrouver devant la barre. Ils s’appellent Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo et l’artiste Djanii Alpha. Tous membres du FNDC, ils ont été réceptionnés par une foule de l’aéroport à leurs domiciles.

Dans un communiqué, le Comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD) a condamné ce mouvement de foule en pleine pandemie de Covid-19. Appelant les autorités compétentes à en tirer toutes les conséquences de droit.

Focus de Mediaguinee

Il faut rappeler qu’en raison de la pandémie du Coronavirus, la junte militaire avait interdit tout regroupement de plus de 50 personnes…

Avenirguinee.net

2 Commentaires
  1. Sylla 1 an il y a
    Repondre

    Du n’importe quoi.
    Ces maudits militaires s’amusent avec le feu.
    Rentrez en caserne. Militaire est un problème en Afrique. Dégagez du pouvoir,usurpateurs.

  2. MANZO 1 an il y a
    Repondre

    Ils sont tellement crétins au point de se préparer un suicide collectif!
    Car en pleine pandémie de covid-19, si c’est pas de la malédiction collective, quelles sont les âmes seines qui s’hasarderont à créer des méga foyers de contamination à ciel ainsi?
    Bande d’abroutis!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.