Connect with us

Societé

Jonas Diallo, une denrée rare dans l’administration guinéenne : Réponse à une chronique de trop (Par Moussa Diabaté)

A la tête de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) depuis le 27 mai 2016, Jonas Diallo a été nommé par un décret accueilli avec ferveur dans les rangs des partisans d’un changement de qualité dans l’administration guinéenne. Mais c’était sans compter avec les mentalités rétrogrades entretenues par ses détracteurs tapis dans l’ombre et cherchant à être dans les bonnes grâces du président de la République.

Ils le dénigrent matin et soir, mais ce qu’ils ne savent pas c’est que l’homme Jonas a appris à avoir le dos large et la peau épaisse. D’ailleurs, dans le combat qu’il mène, les campagnes de dénigrements orchestrés à son encontre montrent qu’il a en face des prédateurs récidivistes de l’économie nationale qui ne sont pas prêts à s’embarquer dans le navire du changement de comportement. Dieu seul sait qu’il en reste encore à faire pour assainir l’administration guinéenne.

Toutefois, Jonas est l’homme à qui certains en veulent à cause de sa rigueur dans le travail. Ceux-là savent bien que ce dernier ne mâche pas ses mots pour faire la halte aux faux-pas dans le travail.

Du Comité d’audit au Patrimoine bâti-public, deux postes qu’il a occupés en tant que directeur général, il a pu acquérir le reflexe nécessaire pour appréhender la mauvaise habitude de certains cadres guinéens.

Jonas Diallo n’a laissé que de bonnes traces de transparence, qui depuis n’étaient devenues qu’un lointain souvenir en Guinée.

Aujourd’hui, la guerre contre cette obligation de transparence est loin d’être  terminée. Il en trouvera toujours des adversaires devant lui, parce qu’il ne s’accommode pas à la culture de la corruption.

Comme par le passé, ici en Guinée, certains petits commis de l’Etat sont devenus riches en un laps du temps au grand dam d’une population sombrée dans l’extrême pauvreté. Ils veulent certainement que cet expert-comptable expérimente cette mauvaise pratique, mais il ne sera pas attiré par ce vent !

Ils savent bien que si Jonas Diallo quittait à la tête de cette structure, les cadres véreux auront les mains libres de s’engouffrer dans le laisser-aller et le laisser-faire, dans une véritable cleptomanie, transformant l’ARMP en un foutoir qui obéira finalement aux bons offices des corrompus.

Et s’il en est ainsi, c’est la balance de la gouvernance de notre pays qui sera renversée de manière défavorable aux yeux des principaux bailleurs de fonds que sont la banque africaine de développement et l’Union Européenne. Parce que c’est à leur recommandation que l’institution fut créée dans la plupart des pays africains afin de s’assurer de la bonne régulation du système de suivi et d’évaluation des marchés publics.

Des pratiques malsaines dans le système de marchés publics guinéens

C’est un secret de polichinelle de dire qu’en Guinée certains cas de concussion sont récurrents, certaines administrations réclament souvent aux soumissionnaires des sommes d’argent non prévues par le Code des marchés publics dont la destination reste inconnue. A cela, il convient d’ajouter dans d’autres cas, bien que des fonds publics aient été engagés,  le marché n’est pas exécuté. Le système de la taupe est une pratique courante au sein des commissions de passation des marchés publics. Où  certains soumissionnaires disposent au sein des commissions de passation des complices qui les informent sur le déroulement de la procédure de passation jusqu’à l’attribution du marché. Et d’office, si l’ARMP est saisie d’une dénonciation, le Comité de règlement, de différends et de sanctions  (CRDS) procèdera à un travail sérieux pour rendre une décision qui sera notifiée aux différentes parties.

Par ailleurs, notamment au Cameroun, où la Commission nationale anticorruption (CONAC) a relevé début janvier 2017 un pourcentage de 75% comme taux de corruption dans les marchés publics.  Compte tenu de l’importance des fonds publics qui transitent par les marchés publics, la corruption dans ce secteur est de nature à affecter la qualité des infrastructures par le renchérissement des coûts et de priver l’Etat de ressources qui auraient pu servir à financer d’autres secteurs d’activité.

Pour cette raison, la passation des marchés n’a pas échappé au processus de réformes tendant à s’adapter pour mieux faire face aux pratiques déviantes, y compris corruptrices.

En Guinée pour adopter ce mode opératoire, il faut  que l’ARMP soit une administration indépendante dans ses décisions comme stipule son statut, en ayant à sa tête un homme tranchant comme Jonas Diallo pour combattre les pratiques déviantes au sein du système des marchés publics.

Qui dit mieux ?

Moussa Diabaté

*Cet article n’engage pas la rédaction de Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

  • La religion, à quoi ça sert? 21 avril 2019
    Un philosophe nous explique les fonctions de la religion pour l'Homme. Et que science et croyance en dieu ne sont pas forcément contradictoires.
  • Migration : le drame des tombes anonymes 20 avril 2019
    La plupart des corps repêchés en Mer Méditerranée ne seront jamais identifiés par manque d'informations ou de volonté des autorités. Pour les familles, il est impossible de tourner la page et de faire son deuil.
  • Mali : qui pour succéder à Soumeylou Boubèye Maïga ? 19 avril 2019
    Le premier ministre du Mali a démissionné jeudi soir face à la colère de la population qui en a assez de l'insécurité qui règne dans le pays.
  • Penser dieu, penser la religion 19 avril 2019
    Entretien avec un professeur de philosophie pour mieux comprendre l'idée même de religion, quelles "fonctions" elle remplit et sur une représentation d'un dieu sans rites religieux.
  • Emission spéciale: qu'est-ce que la religion? 19 avril 2019
    Nous profitons des jours fériés en Allemagne, à l'occasion de Pâques, pour réfléchir à la foi, à ses fonctions dans les sociétés humaines, à son rapport avec la science.
  • Référendum en Egypte pour asseoir le pouvoir du président 18 avril 2019
    Pendant 3 jours, les Egyptiens sont appelés à se prononcer sur une révision constitutionnelle, qui pourrait permettre au président Abdel Fattah al-Sissi de rester au pouvoir jusqu'en 2030.
  • Réactions à Goma après la mort d'Ignace Murwanashyaka 18 avril 2019
    L’ancien chef politique des FDLR condamné en Allemagne pour des crimes commis par son mouvement en RDC est décédé. Réactions.
  • Le Maroc toujours silencieux face aux manifestations en Algérie 18 avril 2019
    Alors que l'Algérie bouillonne, le Maroc se tait. Un mutisme qui en dit long sur les relations tendues entre les deux voisins, avec, en toile de fond, le conflit au sujet du Sahara Occidental. 
  • LDC : Tottenham qualifié au terme d'un match dantesque 18 avril 2019
    Bien que battus par Manchester City (4-3), les Spurs se sont qualifiés pour les demi-finales de la C1, et affronteront l'Ajax. De son côté, Liverpool est allé gagner à Porto (1-4) et jouera contre le FC Barcelone.
  • Soudan : Omar el-Béchir en prison pour calmer la rue 17 avril 2019
    Le Conseil militaire a annoncé le transfert de l'ex-président Omar el-Béchir dans une prison de la capitale. Un geste parmi d'autres qui visent à apaiser la contestation dans la rue.
  • Ignace Murwanashyaka mort en Allemagne 17 avril 2019
    Ce ressortissant rwandais vivait en exil en Allemagne depuis une trentaine d'années et était poursuivi pour des crimes commis en RDC. Âgé de 55 ans, Ignace Murwanashyaka était jugé pour son rôle en lien avec les FDLR.
  • Mali : Ibrahim Boubacar Keïta peine à convaincre 17 avril 2019
    Beaucoup de Maliens jugent les annonces faites par le président lors de son allocution télévisée insuffisantes.
  • Burkina : la main tendue de Compaoré suscite des doutes 17 avril 2019
    Depuis la Côte d'Ivoire où il est en exil, Blaise Compaoré se dit prêt à soutenir le pouvoir à Ouagadougou dans sa lutte contre le terrorisme. L'opinion publique reste divisée.
  • Juve & Ajax: "des enfants qui jouent comme des adultes" Erik ten Hag 17 avril 2019
    Après le Real, triple tenant du titre, c'est l'équipe de Ronaldo, le monsieur Ligue des champions que Frenckie De Jong et sa bande ont laissée au tapis. Douze ans après,le club néerlandais retrouve les demi-finales.
  • Dieselgate : l'ex PDG de Volkswagen risque 10 ans de prison 16 avril 2019
    Martin Winterkorn a été inculpé de fraude aggravée dans l'affaire du Dieselgate, lorsque le constructeur avait truqué ses véhicules pour les faire paraitre moins polluants.
  • L'UA prudente en Algérie mais ferme au Soudan 16 avril 2019
    L'Union africaine a imposé un ultimatum aux militaires soudanais pour quitter le pouvoir. Mais en Algérie où la rue maintient la pression, l'UA s'est limitée à un appel au dialogue pour appliquer des réformes rejetées.
  • Citation de la semaine 16 avril 2019
    "Les changements climatiques ont un impact sur les abeilles à cause de la hausse des températures. Elles peuvent s'adapter à certaines températures, mais au-delà, leur survie est menacée."( Kiatoko Nkoba,ICIPE)
  • Tchad : Kebzabo perd son statut de chef de file de l'opposition 16 avril 2019
    Le président de l’Union nationale pour le développement et le renouveau rejette la décision de justice qui le démet de ses fonctions de chef de file de l'opposition.
  • Notre-Dame de Paris : déjà des offres pour la reconstruction 16 avril 2019
    La cathédrale Notre-Dame de Paris a été partiellement détruite lundi soir par un grave incendie. Les causes sont encore inconnues. Une enquête est ouverte. Des annonces d'aide à la reconstruction ont commencé à tomber.
  • RCA : concrétiser l'accord de paix 16 avril 2019
    Des représentants de l'UA, de l'ONU et de l'Union Européenne sont en Centrafrique pour suivre l’accord de paix signé entre le pouvoir et les groupes armés.