Journée Internationale de la Photographie: l’ONACIG forme des photographes “en vue d’une exposition photo sur Conakry”

Print Friendly, PDF & Email

Le ministère de la culture et du patrimoine historique et l’Office National du Cinéma, de la Vidéo et de la Photo (ONACIG) réunis autour d’une association de plus de 500 photographes, y compris l’association des reporters de Guinée et les association Préfectorales des photographes, célèbrent ce Jeudi 19 août 2021, la journée mondiale de la photographie, à la Bluezone de Kaloum sous le thème “Conakry vue par les photographes de Guinée ”
Cette année, la célébration de cette journée de la photographie en Guinée, sera suivie d’un atelier de formation en photo documentaire animé par le photographe malien Seydou Camara puis “d’une exposition photo sur Conakry”

Noël Lamah, DG ONACIG


Le Directeur Général Adjoint de l’ONACIG, Noël Lamah a, à sa prise de parole rappelé : « Cette façon de célébrer désormais la photographie en Guinée s’inscrit dans la dynamique de former d’ici 2025, cinq (5) catégories de photographes, à travers des formations de renforcement des capacités.» Poursuivant, il a précisé que le besoin en matière de formation et en initiation pour certains et en renforcement des capacités pour d’autres est très pressant. Car, dit-il : « La photographie à connu sans doute une véritable mutation avec l’avènement du numérique. Cette mutation affecte bien la profession des photographes mais aussi nécessite une mise à niveau des formateurs. Les photographes de Guinée sont donc obligés de s’accommoder à cette réalité s’ils veulent vivre de leurs professions. C’est pourquoi, l’ONACIG fait de la professionnalisation des photographes résidants l’une des ses priorités.», a précisé Noël Lamah, DGA de l’ONACIG

Lamine Sylla, le président de l’Union des photographes de Guinee.

Profitant de cette célébration annuelle, Lamine Sylla, président de l’Union des photographes de Guinée, a, au nom de ses collèges sollicité leur implication dans l’acquisition de quelques marchés de l’État, notamment : « Les contrats des photos, spécialement pour les examens nationaux, pour les pèlerins ainsi que l’emploi des photographes dans les rédactions des sites et journaux, la création d’un partenariat entre les fédérations nationales sportives et nos différentes associations.»

Madame Fatou Conté, cheffe de cabinet du ministère de la culture.

Avant de lancer officiellement cette formation, la Cheffe de Cabinet du ministère de la Culture et du Patrimoine Historique, a tout d’abord rappelé l’historique de la photographie qui a vu jour en 1826 et ses différentes mutations, ajoutant ainsi :« Le thème choisi “Conakry vue par les photographes de Guinée ” est très significatif, car il s’agit de former 15 photographes en photo documentaire en vue d’une exposition photo sur la ville de Conakry dans les mois à venir…Il est établi que la photographie a été l’un des supports importants pour faire connaître notre pays la Guinée après son accession à l’indépendance. elle le sera particulièrement pour la ville de Conakry. Il incombe donc à la culture, à la photographie de se maintenir par tous les moyens.», a souligné Madame Bah Fatou Conté.

Sansy Kaba Diakité, Directeur de Harmattan Guinée.

Le Directeur de la maison d’édition Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité, invite de prendre au sérieux ce métier de photographie si nous voulons aller loin : « En tout cas nous les maisons d’Éditions guinéennes nous servons à vos côtés pour vous accompagner. Et je voudrais vous rassurer si à travers cet atelier de formation vous réussissez de faire des belles photos de notre capitale, nous, nous serons à vos côtés pour faire un beau livre sur Conakry et le livre là ira très très loin.», a lancé Sansy Kaba Diakité.

Mamadou Yaya Barry
622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.