Journée mindiale des Télécoms : “re-délégation en cours du .GN”, rappelle le ministre Saïd dans sa déclaration

Print Friendly, PDF & Email


Conakry, le 16 Mai 2021 –

Chers compatriotes,

La Journée mondiale des Télécommunications est célébrée le 17 Mai de chaque année depuis 1969, marquant ainsi la création de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) et la signature de la première Convention télégraphique internationale en 1865. Elle fut officiellement instituée par la Conférence des plénipotentiaires de Malaga-Torre Molinos en 1973.

En reconnaissance du rôle que joue l’UIT en tant qu’institution des Nations Unies spécialisée dans les Télécommunications et les technologies de l’information et de la communication (TIC), le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), réuni à Tunis en novembre 2005, a appelé l’Assemblée générale des Nations Unies à proclamer le 17 Mai, « Journée mondiale de la société de l’information ».

Mesdames et Messieurs,

La République de Guinée, à l’instar de tous les Etats Membres de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), célèbre cette année le 156eme anniversaire de l’Union Internationale des Télécommunications dans un contexte difficile de pandémie de COVID-19.

Pour cette année, la manifestation portera sur l’importance du renforcement de la collaboration, de la coopération entre les pays et présentera la façon dont les pouvoirs publics, les entreprises et les milieux académiques peuvent accélérer la transformation numérique en ces temps difficiles. Nous mettrons l’accent sur l’impact de cette transformation numérique sur l’autonomisation des femmes, l’éducation, le commerce et la santé.

La société de l’information s’est imposée comme l’une des principales lignes de défense contre le COVID-19. Les exemples de réussites ont été nombreux, et ils ont permis de mettre en évidence l’importance fondamentale des TIC, mais aussi les inégalités profondes entre les pays et au sein des pays dans le domaine du numérique.

Il est important de promouvoir l’innovation technologique dans un cadre légal et règlementaire, tout en favorisant l’investissement et en améliorant le climat des affaires. 

Mesdames et Messieurs,   

C’est pourquoi, le Gouvernement Guinéen à travers sa politique sectorielle des TIC, sous la clairvoyance du Chef de l’Etat, Son Excellence le Pr. Alpha CONDE, mon Département, conformément à la lettre de mission du Gouvernement conduit par Monsieur le Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, a déployé d’énormes efforts pour la réalisation des projets allant dans le sens du développement et de la protection de l’écosystème numérique Guinéen, notamment :

Dans le cadre réglementaire :

ü Décret sur le partage et la mutualisation des infrastructures,

ü Décret sur la libéralisation des codes USSD,

ü La Loi sur la Cyber sécurité et la protection des données à caractère personnel,

ü La Loi sur les transactions électroniques ;

ü La ratification par notre pays de la convention de l’Union Africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel.

ü L’institutionnalisation de la semaine du numérique

Dans le cadre du développement des infrastructures de l’Economie Numérique :

1.    Construction et modernisation des infrastructures des Technologies de l’information :

ü Un data Center national en cours de construction ;

ü Construction et mise en exploitation du point d’échange internet national

ü Re-délégation en cours du .GN ;

ü Déploiement et opérationnalisation du backbone national à Fibre Optique,

ü Modernisation de l’Administration publique à travers le Réseau Métropolitain de Conakry (RMC).  Ce Réseau est en cours d’extension ;

ü Mise en place du GouvLab, laboratoire d’incubation des jeunes développeurs et porteurs de projets au profit du Gouvernement ;

ü Réalisation de cybercentres dans près de 200 écoles dans tout le pays à travers l’Initiative Présidentielle de Connexion des Ecoles (IPCE) pour faciliter l’apprentissage du numérique et accélérer l’appropriation du numérique dans les écoles du pays ;

ü Informatisation de près de 38 Centres d’autonomisation et de perfectionnement des femmes (CAPF) à travers l’initiative présidentielle d’autonomisation des femmes ;

ü Réalisation en cours du projet Safe City dans la capitale et dans les grandes villes de l’intérieur du pays ;

ü Réalisation en cours du programme de technopole de Sonfonia comprenant notamment deux datacenters et un centre d’excellence.

2.    Développement des applications et services :

ü Développement de l’application Mmawali et remise de 150 téléphones Android aux femmes dans le cadre de la phase pilote du projet youth connect for women dans le but de booster l’entreprenariat féminin grâce aux outils numériques, en collaboration avec le PNUD ;

ü Hébergement des applications eAgriculture (eVoucher) ;

ü Hébergement de la plateforme du recensement national de l’agriculture et de l’élevage ;

ü Hébergement de la plateforme SIM de collecte et d’analyse des prix des produits agricoles.

Mesdames et Messieurs,

Pour garantir le développement socio-économique de notre pays, nos actions cette année porteront sur les directives de l’Union Internationale des Télécommunications, il s’agit de :

ü Promouvoir la cybersécurité et protéger les infrastructures essentielles de l’information au niveau national ;

ü  Doter le pays d’une politique et d’un plan national dans le domaine des télécommunications d’urgence, qui définit comment protéger les populations ainsi que les infrastructures essentielles et les systèmes nationaux en cas de catastrophe naturelle ou de crise ;

ü Avoir un document de politiques et de stratégies relatives à l’innovation dans le numérique, en créant un environnement propice à une croissance et un développement durables ;

ü  Encourager les partenariats intersectoriels efficaces entre les différentes parties prenantes jouant un rôle essentiel pour relever les défis de taille auxquels sont confrontées l’humanité et la planète.  

Pour atteindre ces objectifs, nous comptons sur :

ü Les acteurs du secteur, la société civile et les établissements universitaires qui peuvent faciliter la coopération et les partenariats dans les domaines de l’innovation, des infrastructures, des investissements et du renforcement des capacités.

ü Les médias qui peuvent mettre en avant des récits indiquant comment la transformation numérique profite aux populations, aux consommateurs et à la société, d’une part et d’autre part, amener les pouvoirs publics à rendre des comptes, au moyen d’émissions, d’interviews, de débats à la radio ou de campagnes sur les réseaux sociaux, ainsi que les efforts déployés par les pouvoirs publics, les entreprises ou les particuliers.

ü Toutes les parties prenantes qui peuvent aider à identifier les problèmes concrets de la société, mener des sensibilisations, renforcer la coopération avec les acteurs à l’effet d’accélérer la transformation numérique.

Voilà autant de raisons justifiant la volonté politique de Monsieur le Président de la République qui a instruit qu’une place de choix soit accordée au numérique dans l’action gouvernementale.

Pour terminer, je remercie tous les partenaires techniques : UIT, UAT, CEDEAO et les acteurs évoluant dans l’écosystème du numérique ainsi que les consommateurs.

Vive la Journée Mondiale des Télécommunications !

Vive la coopération internationale !

Vive la Guinée !

Je vous remercie !

Saïd Oumar Koulibaly,

Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.