Connect with us

Societé

Journée mondiale de la photographie à Labé : des professionnels plombés par les nouvelles technologies

L’humanité a célébré ce lundi 19 août 2019, la journée internationale de la photographie. Dans la commune urbaine de Labé, le constat révèle que la quasi-totalité des membres de cette corporation est de nos jours désœuvrés.

Ce photographe rencontré reconnait que leur métier est victime de l’avènement des nouvelles technologies. « Je me réjouis de cette journée, mais en vérité on ne va dire qu’on ne tire pas profit, mais c’est juste pour la dépense quotidienne et du prix du litre d’essence. Et ça aussi, c’est puisque il y’a des gens qui viennent pour des photos pour leur dépôt de dossiers ou bien dans les cérémonies de mariages ou de baptêmes. Contrairement dans les années précédente, au moment des clichés, ou on pouvait remplir cinq bobines par nuit dans les boites de nuit, ou à l’occasion des fêtes, chaque bobines étaient vendu entre 180 mille ou 200 mille fg. Pour chaque bobine, on pouvait avoir 200 mille fg d’intérêt cumulé, cela par cinq bobines, c’est un million d’intérêt par nuit et c’était presque toutes les nuits. Mais depuis l’avènement des nouvelles technologies, on n’a presque pas de clients, les gens préfèrent se prendre en photo avec les téléphones ou autres», appel Mamadou Saidou Bah.

Parlant des difficultés, Mamadou Mouctar Baldé explique : « Quand on a un contrat de mariage, on peut commencer à travailler de 6 heures jusqu’à 20 heures. Contrairement au Dj (animateur ndlr) pour 30 minutes. Lors de la réception, la famille et les invités ignorent catégoriquement le photographe, ils peuvent donner jusqu’à 3 millions à l’animateur et 2 mille fg pour le photographe, certains ne nous donnent rien. Certains clients, une fois qu’ils nous avancent, le reste de notre argent, on le récupère qu’à la police. Nous avons des lots de reste de photos, et des CD…»

De son côté, Mamadou Modjeré Diallo demande aux photographes de cumuler leur métier avec autre chose. « Moi, je suis photographe depuis des années, mais depuis l’avènement des nouvelles éthologies on est désœuvré. Donc, moi, je me cherche ailleurs si j’ai un contrat de mariage ou autre, je me tâche de la faire, au cas où je travaille avec une organisation non gouvernemental, d’autres sont actuellement à la fois conducteurs de moto-taxi. Donc, je demande aux autres de faire comme nous. Car, actuellement la photographie se limite qu’au nom »

A noter que cette journée mondiale est célébrée le 19 août de chaque année puisqu’elle coïncide avec l’invention officielle de la photographie le 19 août 1839.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Clique clac #111 - Chassimages

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook