Journée mondiale du Travail : le syndicaliste Mamadou Saliou Diallo appelle les travailleurs à une riposte contre la covid-19

Print Friendly, PDF & Email

L’Humanité célèbre ce samedi 1er  Mai 2021, la Journée mondiale du Travail.  En Guinée, tout comme ailleurs,  la classe ouvrière reste frappée de plein fouet par une pandémie qualifiée d’incomparable qui met à nu l’incapacité du monde du travail et des gouvernements à réagir face aux problèmes de santé des travailleurs.

A l’occasion de cette célébration, le secrétaire général de l’Organisation nationale des syndicats libres de Guinée appelle tous les travailleurs à trouver des stratégies pour lutter contre le Covid-19. 

« Comme stratégie,  la classe ouvrière doit mesurer les conséquences de cette crise sur l’activité non seulement des entreprises dans lesquelles ils travaillent,  mais aussi dans leur environnement. Donc, nous devons nous préparer à une riposte globale afin de canaliser de façon définitive, à l’aide de la vaccination, pour bannir complètement la Covid-19 », a lancé Mamadou Saliou Diallo. 

Selon ce responsable syndical,  il est aussi impératif d’analyser les stratégies à mettre en œuvre au sortir de cette crise sanitaire. Et pour cela, ajoute-t-il : « il faut se préparer à la relance des activités. » Ce message vise et les employés et les gouvernants.

« La sortie de crise nécessite des actions fines et mesurées.  Il nous faut d’abord distinguer les entreprises fiables de celles qui ne le sont pas afin de réduire pour les premières leurs endettements en facilitant la renégociation entre l’entreprise et ses créanciers et en encourageant, par une forme  de subvention, le créancier à accepter une réduction de créance. Lorsque l’Etat est le créancier principal,  ces créances pourraient devenir des actions et un plan de retrait progestatif de l’Etat actionnaire pourrait être envisagé.  Mettre en place des informations statistiques sur les entreprises, ainsi qu’un suivi ferme et sectoriel de leurs dettes et types de dettes. Il faut mesurer les impacts de la productivité et le bien-être des nouvelles technologies, particulièrement le télétravail qui prend de l’ampleur chez nous et ailleurs ; la productivité et les réformes en matière de formation initiale et continue.  Au niveau des travailleurs, nos organisations doivent pouvoir éliminer le stress et le harcèlement en milieu de travail. Nous devons promouvoir les normes internationales au travail et celles de la gouvernance du travail par notre implication quotidienne en vue de qualifier le monde du travail guinéen. »

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.