Journées de l’ETFPE et des Olympiades des Métiers de Guinée : le ministre Alpha Bacar Barry annonce…

Le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi était ce vendredi 13 janvier, face à la presse pour annoncer les couleurs des journées de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi (ETFPE) et des Olympiades des Métiers de Guinée (OMG), en présence de certains cadres du département, des partenaires techniques et financiers du département.
Les journées de l’ETFPE et des OMG qui se tiendront les 15, 16, 17 et 18 mars 2023, sont un ensemble d’évènements qui visent à qualifier et valoriser le système éducatif guinéen et contribuer à l’employabilité des jeunes apprenants.

Dans son allocution, Alpha Bacar Barry a rappelé l’impact des résultats de la première édition des journées de l’ETFPE dans les activités de son département, au cours de l’année 2022.

Quant à la deuxième édition, le ministre indique qu’elle se déroulera en deux phases. Une phase consacrée aux journées de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi et une autre sur les Olympiades des Métiers de Guinée.

Alpha Bacar Barry, ministre de l’ETFPE


« Nous avons estimé cette année, pour la deuxième édition de ces journées, les faires en deux phases. Nous prendrons au moins trois jours, pour pouvoir tenir à la fois, les journées de l’enseignement technique, de la formation technique et de l’emploi, dans la version initiale. Et puis, préparer la Guinée à accéder à un réseau mondial de compétitions mais aussi d’auto-évaluation que sont les évènements de World Skills. Et pour cela, il faut d’abord qu’au niveau national, nous puissions organiser des compétitions et que l’on puisse tester notre capacité à faire réaliser par nos jeunes, à travers des équipements qui seront mis à leur disposition, des ouvrages qui vont être réalisés par les formateurs guinéens. C’est pour cela que nous aurons à la fois des journées de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi mais aussi, les Olympiades des Métiers », a déclaré Alpha Bacar Barry.
Il précise que pendant les journées de l’ETFPE, il y aura « des conférences, des plénières, des formations, des panels, des rencontres entre les employeurs et les demandeurs d’emploi. Il y aura également la possibilité pour les entrepreneurs de pouvoir, à la fois présenter leur projet d’entreprise mais aussi, de rencontrer éventuellement des structures de financement ou des personnes qui voudront bien financer leurs activités », a-t-il expliqué et d’ajouter : « Pendant les Olympiades des Métiers, nous mettrons en place un système qui fera que des équipes vont pouvoir compétir sur la supervision d’un jury et de formateurs. Et que cela puisse être suivi en temps réel par, à la fois par les spectateurs qui sont en dehors du site mais aussi, par ceux qui seront sur le site ».

Poursuivant, il soutient que les journées de l’ETFPE et les OMG permettront à son département : « de faire le plaidoyer et d’attirer l’attention sur l’enseignement technique et de la formation professionnelle mais aussi, de poser les problématiques réelles sur les questions d’emploi. C’est sera aussi l’opportunité de mobiliser les partenaires techniques et financiers autour de projets structurants. Et surtout, c’est l’opportunité pour nous de parler au secteur privé qui est le principal employeur dans notre pays. Nous voulons engager une conversation dynamique avec à la fois le secteur privé mais aussi, toutes parties prenantes, des questions de formation professionnelle et d’emplois. Nous voulons mettre en place à travers cet évènement, un espace qui va permettre à la fois, à l’apprenant, à l’employeur et même à des structures qui existent et qui sont entrain d’opérer leur mue, pour voir comment nous pouvons ensemble, mettre en commun nos ressources, adresser vigoureusement les questions liées au gap de financement ou au gap de couverture géographique, des services liés à l’emploi et à la formation professionnelle ».

A travers un concours, les Olympiades des Métiers de Guinée permettront de démontrer le niveau de technicité des différents candidats et hisser à l’échelle internationale, le savoir-faire guinéen.
L’objectif de la tenue des OMG est de permettre aux lauréats du pays, de participer à la World Skills International, compétition mondiale des métiers qui se déroulera à Lyon, en 2024.

Zaïnoul Abidine Barry, président du comité d’organisation des OMG


« C’est en avril 2022 en Namibie, pour la première fois que la Guinée participa à une compétition internationale sur les métiers en tant que pays observateur. Les enseignements tirés de cette première participation ont déterminé notre engagement à rendre compétitif le système de formation et viser l’excellence dans l’apprentissage et la pratique professionnelle. Au-delà de rehausser le niveau de compétence locale, notre objectif est de faire participer la Guinée à la prochaine compétition internationale sur les métiers qui se tiendra à Lyon en France en 2024 avec la participation de plus de 85 pays », a souligné Zaïnoul Abidine Barry, président du comité d’organisation des OMG.

Les Olympiades des Métiers de Guinée comporteront 15 compétences dont la menuiserie, la plomberie sanitaire, l’agriculture entre autres, cent (100) concurrents issus des secteurs public, privé et informel. Elles sont ouvertes aux candidats des institutions d’enseignement technique et formation professionnelle du public, du privé et de l’informel. Lors des Olympiades, il y aura environ 100 experts formateurs pour accompagner les concurrents, plus de 100 délégués et plus de 10 000 visiteurs sont attendus.

Les lauréats de trois (3) filières représenteront la Guinée à la World Skills International, en 2024, à Lyon, en France.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.