Connect with us

Societé

Journées nationales de concertation sur le hajj : voici les principales recommandations

Les rideaux sont tombés ce jeudi 21 mars 2019, sur les journées nationales de concertation sur le hajj, dans les locaux du palais du peuple, à Conakry. C’est le président de la commission interministérielle d’organisation desdites journées, le ministre d’Etat aux Transports, Aboubacar Sylla qui avait à ses côtés certains membres du gouvernement qui a officiellement clôturé les travaux de ces journées.

Composés de plusieurs responsables religieux venant de l’intérieur du pays et des responsables d’agences de voyage impliqués dans l’organisation du pèlerinage, les participants se sont penchés durant trois jours de travaux intenses sur l’ensemble des problématiques qui continuent à ternir l’organisation du pèlerinage en République de Guinée.

Selon le chef de cabinet du Ministère des Transports, Mamadou Dia qui a eu l’honneur de livrer le contenu du rapport des travaux, plusieurs recommandations ont été faites par les participants au cours de ces journées.

Parmi ces recommandations, figurent entre autres : « Procéder au payement rapide du montant en instance à la Banque Centrale de la République de Guinée destiné au règlement des arriérés de dettes en faveur des prestataires du hadjj 2018 ; Fixer le quota (nombre de pèlerins) définitifs pour une notification officielle à la partie saoudienne ; Recruter en urgence la compagnie aérienne et transmettre ses programmes de vols à l’aviation saoudienne ; Assurer le préfinancement des opérations du Hajj 2019, afin de permettre à la Guinée de respecter le chronogramme établie en conformité avec l’organisation du Hajj ; Mettre en place dans les meilleurs délais le bureau guinéen du Hajj ; Décentraliser les opérations d’enrôlement pour l’inscription et la délivrance de passeport, de vaccination, de regroupement et de sensibilisation des candidats pèlerins du Secrétariat Général des Affaires Religieuses et des agences privées ; Informer, communiquer et sensibiliser les candidats pèlerins sur le processus du hadjj ; Redéfinir à travers le cahier de charges, le régime d’autonomie des agences privées pour l’organisation du Hajj, sur la base des expériences nationales et celles d’autres pays voisins ; Emettre les billets d’avion individuels pour les pèlerins afin de garantir le respect de leur programmation ; Respecter rigoureusement le chronogramme du Hajj édicté par l’Arabie Saoudite ; Désigner à temps et en nombre suffisant les missions médicales du SGAR et des agences privées pour homologation et validation par le Ministère de la Santé afin d’assurer un meilleur contrôle et suivi médical des candidats pèlerins (Ratio 1/100) ; Organiser des voyages d’étude pour bénéficier de l’expérience des autres pays dans la gestion du Hajj ; Augmenter le nombre de guides (ratio 1/25) et renforcer leur capacité ; Augmenter le nombre des agents de sécurité et renforcer leur capacité ; Protéger les logements des pèlerins contre leur envahissement par les guinéens résidents en Arabie Saoudite. »

Selon les organisateurs, ces recommandations précitées issues de ces journées nationales de concertation peuvent être retouchées ou amendées en tenant compte d’autres remarques et suggestions.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook