Education : le ministre Alpha Bacar appelle à bâtir une coalition nationale de l’éducation pour mieux porter la voix de la Guinée

Print Friendly, PDF & Email

En prélude au sommet de l’UNESCO sur la transformation de l’éducation prévu en septembre 2022, à New York, le gouvernement guinéen à travers les trois Ministères en charge de l’éducation et de la formation professionnelle a procédé ce mercredi 03 août, au lancement des journées nationales de consultation sur la transformation de l’éducation en Guinée.
Ces journées nationales qui se tiennent à Conakry, à l’hôtel Riviera Royal de Kaloum les 03 et 04 août, ont pour objectif principal, de développer une vision commune de l’avenir de l’éducation et de la formation professionnelle.

Dans son allocution, Alpha Bacar Barry, ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (METFP), a invité ses collègues en charge de l’éducation de bâtir à l’occasion de ces deux journées nationales de consultations sur l’éducation, une coalition nationale de l’éducation afin de mieux porter la voix de la Guinée pour ne pas dit-il qu’elle ne noie dans les voix internationales lors du sommet de l’UNESCO sur la transformation de l’éducation.
Pour lui, la Guinée connait ses priorités et doit trouver le moyen de le dire.

Alpha Bacar Barry, ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle


« Je plaiderai pour avoir connu ce genre d’événement que la voix de la Guinée ne soit pas noyée dans les voix internationales. Que nous puissions trouver le moyen pour dire que nos priorités sont simples et connues : améliorer nos capacités d’accueil, former nos formateurs, avoir plus de moyens à l’éducation pour enrichir, réinventer, imaginer les dix, les vingt prochaines années dans l’éducation. Nous savons ce que nous voulons. Nous savons ce qu’il nous faut. Autour de ça, nous pouvons avancer très rapidement. C’est donc pour moi, un réel plaisir de participer à ces journées de consultation et puis de formuler les vœux qu’à partir de là, nous allons bâtir une coalition nationale parce que l’éducation, c’est d’abord un problème de chez nous avant qu’il ne soit transporté aux nations unies. C’est un problème de gouvernance. Que cela soit donc, une coalition nationale autour de l’éducation et que les parties présentes toutes ici présentes puissent jouer entièrement leurs rôles », a déclaré Alpha Bacar Barry.

Les 03 et 04 août, les acteurs du système éducatif guinéen et de la formation professionnelle vont partager leurs expériences sur la vision, le but, la mission, sur les objectifs stratégiques de l’éducation guinéenne, en parfaite corrélation avec les objectifs de développement durables (ODD, numéro 4).

Bernard Goumou, premier ministre par intérim, a présidé la cérémonie de lancement des journées nationales de consultation sur la transformation de l’éducation en Guinée, en présence de quelques membres du gouvernement, du représentant résidant des nations unies, des membres du corps diplomatique et consulaire, des partenaires techniques et financiers, entre autres.

Sadjo Bah
625016669

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.