Justice. Colonel Doumbouya et Wright « cognent » dur sur l’AMG, Cé Avis Gamy muté à l’intérieur

La guerre des nerfs entre magistrats a tenu toutes ses promesses dans le décret du colonel-président Mamadi Doumbouya, publié lundi à la télévision nationale.

Ce qui couvait au sein de la Justice a fini par se savoir. Des magistrats courageux ont été balancés à l’intérieur. L’Association des Magistrats de Guinée (AMG) a payé le plus lourd tribut.

En plus de la sanction -contestée- infligée à l’ex-procureur spécial près le tribunal poir enfants Mohamed Diawara, par ailleurs président de l’AMG par le ministre Alphonse Charles Wright, c’est son adjoint Abdoulaye Israël Kpogomou qui quitte le tribunal de Mafanco pour celui de Labé. Une façon, pour certains, de l’éloigner de l’AMG, la structure empêcheuse de tourner en rond qui défend avec tact et tenacité les magistrats.

Mohamed Diawara et Israël Kpogomou qui formaient un beau duo ne communiqueront désormais que par appel, mail ou les réseaux sociaux. Ce qui pourrait, selon beaucoup, fragiler la dynamique Association.

L’autre remarque, c’est le cas de Cé Avis Gamy, précédemment substitut du procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn. Il va comme substitut du procureur de la République à Labé. Il a eu ses grades récemment [juillet dernier] pour avoir requis la relaxe des responsables du FNDC que sont Foniké Mengué, Djanii Alfa et Billo Bah.

Pierre Lamah, president du Tribunal de Commerce de Conakry, celui par qui la friction est arrivée entre le ministre Charles Wright et Mohamed Diawara est nommé président de la sixième chambre civile, économique et administrative à la Cour d’appel de Conakry.

Le Parquet général de Conakry -l’un des postes les plus convoités- est dirigé désormais par Yamoussa Conté, précédemment président du tribunal de première instance de Labé. Ainsi va la Guinée !

Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.