Justice: le journaliste Marouane jugé le 10 mars prochain (avocat)

Print Friendly, PDF & Email

Il y a environ deux semaines,  le journaliste Habib Marouane Camara, connu sous le nom de Marouane Dinguiraye, a été convoqué à la police suite à la plainte pour ”injures et diffamation “portée contre lui par l’actuel ministre d’Etat en charge des Sports, Sanoussy Bantama Sow.

L’affaire a engendré une guerre de mots entre les avocats de la défense et  les responsables de la DCPJ (direction centrale de la police judiciaire) qui ont voulu prendre leur client sur la base de la loi sur la cybercriminalité, alors que celui-ci a agi en qualité de journaliste sur son site d’informations ‘’lerévélateur224’’. Ses avocats se sont retirés du dossier qui a été finalement déféré devant le procureur du tribunal de première instance de Kaloum qui a décidé de poursuivre notre confrère par citation directe.

« Au jour d’aujourd’hui, la date de l’audience est fixée au 10 mars 2021, devant le tribunal de première instance de Kaloum qui va statuer sur des faits d’injures et de diffamation.  Ces faits sont prévus par les articles 108 et 110 de la loi organique du 22 juin 2010 portant sur la liberté de la presse », nous informe Me Salifou Béavogui qui émet des doutes sur le fondement des charges retenues contre son client. « D’ores et déjà,  ce sont des accusations qui ne tiennent pas la route,  qui ne sont pas fondées et qui ne reposent sur aucune base légale. » 

L’avocat des “causes difficiles ” promet tout de même de se battre pour blanchir Marouane Dinguiraye dans cette affaire et le rétablir dans ses droits.

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.