Justice : le ministre Cheick Sako annonce le dépôt d’une plainte du magistrat de Yomou contre Dr Faya Millimouno

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre d’Etat de la Justice et Garde des Sceaux, Me Cheick Sako, entouré par ses proches collaborateurs et certains magistrats, a conféré avec la presse ce vendredi 2 mars 2018, autour de plusieurs sujets dont entre autres ‘’les attaques dont les magistrats font l’objet, le rôle et pouvoirs des magistrats dans les CACV, la décision du juge électoral et sa portée, les violences post-électorales et saisine des tribunaux’’. C’était dans les locaux de son département sis dans la commune de Kaloum.

A l’entame de son intervention, le ministre Sako a mentionné que ces derniers temps, certains politiques s’en sont vertement pris aux magistrats en particulier et à l’institution judiciaire en générale. A titre d’exemple, il a nommément cité le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Lansana Millimouno.

Selon lui (ministre), une plainte vient d’être déposée contre le patron du BL, Dr Faya Millimouno. A l’en croire, ladite plainte est déposée au niveau du tribunal de première instance de Kankan et elle est l’initiative du juge de Yomou.

Citant le leader du BL, le ministre a déclaré : ‘’C’est M. Faya Millimouno, président du Bloc libéral qui a dit : Si j’étais devant vous Monsieur le juge, je vous aurais giflé, la justice guinéenne me donne envie de vomir’’.

Plus loin, le ministre a tenu à préciser : ‘’Il parlait des juges de Yomou et de Lola, ce sont des préfectures de la Guinée où manifestement son parti est dominant ou en tout cas bien installé. Ces propos ressortent de l’outrage. Cet homme politique a eu des propos irresponsables, des propos déloyaux parce qu’un magistrat ne doit pas répondre quand on l’attaque. La loi l’interdit aux magistrats. Il est allé trop loin et on ne va pas laisser passer ça. On est dans un Etat de droit et dans un Etat de droit quand il y a certains propos qui sont éligibles du code, il ira s’expliquer en temps opportun, il a porté des accusations sur le magistrat de Yomou, un nommé Souleymane Kourouma et celui de Lola, un nommé Abdoul Barry’’.

‘’Je l’ai expliqué solennellement pour que Monsieur Faya Milimouno s’apprête à aller s’expliquer devant les tribunaux, devant ses électeurs et devant le peuple de Guinée sur les propos qu’il a tenus contre la justice et les magistrats’’, martèle le ministre.

Par Youssouf Keïta

 

 

  1. Manzo 2 ans il y a
    Repondre

    Arrêtez vos cinémas maintenant, le peuple en a vraiment marre!
    Qu’est-ce que Faya aurait dit que dalein n’aurait pas dit pire que cela sur ces faux magistrats?
    Mais continuez à créer le désordre, le vrai peuple finira par se soulever et il vous balaieront de la surface de pays!
    Il faut être aussi lâche pour ne s’attaquer toujours qu’aux plus faibles. Car faya à vos yeux n’aurait pas le même degré de nuisance que mamadou celou dalein alors vus pensiez l’écrasez. Mais gare à vous avec des injustices aussi flagrantes, mêmes militants honnêtes du RPG finiront par défendre faya face à de telle injustice teintée de lâcheté et de foutage de gueule!

  2. Guinée 2 ans il y a
    Repondre

    Faites votre travail nous vous soutenons honnêtement.
    N’acceptez pas l’intervention du président delà république pour vous soupplayer

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.