CENI. Kabinet Cissé fixe ses priorités : ‘’réconcilier la CENI… et organiser la présidentielle’’

Print Friendly, PDF & Email

Les 17 commissaires de la CENI ont procédé ce mardi 26 mai 2020 à l’élection de leur nouveau président. C’est le président par intérim Kabinet Cissé qui a été confirmé par ses pairs commissaires. Sur 17 commissaires votants, l’ex-directeur du département Formation et Accréditation de la CENI a été plébiscité avec 16 voix sur les 17 alors qu’il n’avait aucun challenger.

Dans sa première réaction au sortir de cette élection qui s’est déroulée à huis clos, Kabinet Cissé a avant tout propos rendu un hommage mérité à feu Amadou Salif Kébé, président de la CENI décédé le 17 avril dernier à Conakry.

« Je voudrais saisir l’occasion pour rendre un hommage mérité à notre feu président Me Salif Kébé qui a été rappelé à Dieu le 17 avril, que Dieu le reçoive dans son Paradis (…) Je voudrais remercier les acteurs de la société civile qui ont porté confiance en ma personne en m’envoyant à la CENI pour les représenter en tant que Commissaire, qu’ils puissent recevoir toute ma gratitude. Aux collègues commissaires, je voulais leur dire que je suis plus qu’un homme d’action qu’un homme de discours. A cet effet, je leur promets que je serai à l’écoute de tous sans exception et je vais toujours me référer à la loi comme cela m’a été proposé et conseillé. La loi va être notre boussole, mais le serment que nous avons aussi pris devant la cour constitutionnelle, je voulais demander à chacun de nous de respecter ce serment devant le peuple de Guinée », a dit le nouveau président de la CENI.

Puis de dérouler ses priorités pour les six mois à venir. « Pour les six mois à venir, je voudrais attirer l’attention de mes collègues et le peuple de Guinée que nous avons beaucoup de chantiers mais deux sont prioritaires. Le premier, c’est la réconciliation de la CENI avec elle-même, avec le peuple de Guinée et tous les acteurs du processus électoral et je m’engage à aller dans ce sens. Deuxième chantier, c’est d’organiser l’élection présidentielle dans les meilleures conditions et à cet effet l’expertise et le patriotisme devraient guider tous les commissaires collègues pour que nous puissions réussir cette mission car cette mission est très haute et délicate. Soyez rassurés que je mesure l’importance mais aussi l’ampleur de cette fonction de président de la CENI », a-t-il rassuré.

Maciré Camara

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.