Kalémodou Yansané sur la manif annoncée du FNDC : « qu’on le dise ou pas, c’est comme si nous sommes dans la même barque »

La manifestation annoncée du front national pour la défense de la constitution (FNDC) s’est invitée dans l’Assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) tenue ce samedi 11 juin, au siège du parti à Conakry.
S’il n’a pas donné d’instructions aux militants de l’UFDG de prendre part ou pas à la manifestation du FNDC, Kalémodou Yansané a tout de même reconnu que c’est comme si l’UFDG et le FNDC étaient dans la même barque.
« Nous avons suivi sur les réseaux que le FNDC compte manifester le 23 de ce mois. Quelle sera la position des partis politiques ? J’ai compris que le FNDC demande le dialogue. C’est la même chose que les partis politiques demandent, oui ou non ? Le FNDC demande que la liste exhaustive des membres du CNRD soit connue. Nous le voulons ou pas ? Le FNDC ne souhaite pas que la Guinée soit sanctionnée. Sanctionner un pays, économiquement, politiquement, socialement, ce n’est pas bien. Et nous avons la même position. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que si un mot d’ordre est donné par le FNDC sur les motifs que nous-mêmes nous exigeons, c’est comme si nous sommes dans la même barque. Qu’on le dise ou qu’on ne le dise pas, c’est comme si nous sommes dans la même barque. Et si dans un pays, la classe politique dans sa majorité a la même vision que la société civile, il va s’en dire que le gouvernement doit écouter, doit entendre ce message. Je prie le président se faire en sorte que les manifestations qui sont envisagées puissent être, je ne dirai pas annulées mais organisées en accord avec l’administration », a souligné Kalémodou Yansané.

Par ailleurs, il a invité les autorités de la transition d’engager rapidement un cadre de dialogue et de circonscrire les menaces de manifestations du G58 et du FNDC pour ne pas arriver à l’irréparable.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.