Kalémodou Yansané, V/P UFDG sur les 500 millions : ‘’le président Alpha Condé avait raison de dire : laissez-les aboyer !’’

Au cours de l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée, (UFDG) du samedi 13 mai dernier, le vice-président du parti chargé des affaires économiques et développement, l’honorable Kalémodou Yansané a déclaré aux militants que le parti ne communiquera plus sur cette affaire des 500 millions fg alloués au chef de file de l’opposition.

Pour l’honorable Kalémodou Yansané,  Cellou Dalein Diallo, « notre leader a  droit à des frais de mission, de représentation. C’est pourquoi l’assemblée nationale de Guinée à l’unanimité avait exhibé que le plus grand parti de la Guinée à l’assemblée après la mouvance présidentielle, le chef de ce parti s’appelle chef de file de l’opposition guinéenne. Et comme, il s’est trouvé que c’est Elhdj Cellou Dalein Diallo qui a été élu en octobre 2015 comme président de l’UFDG. Et, que l’UFDG est le deuxième parti à l’assemblée, nous disposons de 47 députés à l’assemblée nationale, automatiquement Elhadj Cellou devenait le chef de file de l’opposition guinéenne ».

A l’en croire, « le poste de chef de file de l’opposition ne nous plait pas. Nous, on veut être président de la république. Comme les coups que les gens allaient préparer à Conakry pour encore blesser le président à l’occasion de son arrivée, vous avez vu la ville de Conakry était pratiquement militarisée, il y avait des militaires, des gendarmes et les policiers partout aux carrefours, c’est Dieu qui a sauvé la Guinée, qui a sauvé le peuple de Guinée. Qu’est-ce qu’ils voulaient ? Comme le chef a réussi sa tournée en Haute Guinée et en forêt, que les populations oublient ce qui s’est passé en Haute et en forêt. Et qu’on se souvienne des casses de boutiques, des blessés, des prisonniers et malades, cela n’a pas marché, Dieu n’a pas voulu que le plan soit mis à exécution ».

Pour le cas des 500 millions qui défraie la chronique, le député Yansané a assuré qu’aucun membre de son parti ne communiquera autour de cette affaire désormais. « Ils ont inventé une affaire de 500 millions que Cellou aurait utilisée pour faire la mission. L’UFDG fait la campagne depuis avant 2015, on n’a pas eu besoin d’un franc de quelqu’un, on fonctionne librement jusqu’aujourd’hui on fonctionne. Nous n’avons pas besoin de faire du ‘ Mayanlagui’ au niveau de Alpha Condé. Mais, la loi est au-dessus de tout, si la loi nous accorde 50 milliards, les 50 milliards là, nous serons payés. Nous exigeons que la loi soit respectée. Parce qu’à partir d’aujourd’hui, nous ne communiquerons plus sur cette affaire parce qu’on ne peut pas réveiller celui qui ne dort pas, celui qui n’est pas en train de dormir, on ne peut pas le réveiller. Celui qui est de bonne foi peut être informé mais celui qui est de mauvaise foi ne peut pas être informé. Le président Alpha Condé a complétement raison en disant : laissez-les aboyer ! A partir d’aujourd’hui, nous allons les laissés aboyer ».

Par Elisa Camara                                                                                  

+224 654 95 73 22

                                                                              

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire