Kanfory Lappé Bangoura : « ce qui m’a poussé à présenter ma candidature… »

Print Friendly, PDF & Email

Candidat au poste de sélectionneur du Syli national de Guinée, Kanfory Lappé Bangoura a indiqué ce mardi 19 avril, dans « Mirador », ce qui l’a poussé à présenter sa candidature.
L’ancien coach du Horoya AC soutient mordicus avoir le niveau pour être à la tête du Syli national. Il dit avoir la compétence et détenir les cinq (05) savoirs pour être sélectionneur.
« Si on parle de niveau de formation aujourd’hui, je pense que j’ai ce niveau. C’est ce qui m’a d’ailleurs beaucoup poussé à pousser ma candidature parce que je suis convaincu que j’ai la compétence et renferme les cinq (05) savoirs. Aujourd’hui, le savoir lui-même, j’ai la théorie. J’ai la connaissance théorique du football. J’ai le savoir faire, c’est-à-dire la connaissance pratique. J’ai le savoir être, j’ai un comportement, j’ai une rigueur, j’ai une exigence, je me bat souvent pour le résultat. J’ai ce savoir faire-faire, c’est-à-dire comment transmettre ce que j’ai appris aux athlètes, aux joueurs, aux formateurs. La preuve est qu’aujourd’hui, nous avons formé beaucoup de formateurs en collaboration avec la DTN (Direction Technique Nationale) et aussi l’association des entraîneurs et éducateurs de Guinée dont je suis le président. Et enfin, savoir se remettre en cause. Aujourd’hui, Lappé s’est remis en cause. Il a certainement tiré les leçons des erreurs du passé et il a tout le répondant pour pouvoir remplir à ce critère et je pense que ce public peut en témoigner », a expliqué Kanfory Lappé Bangoura.

Après son passage à la tête du Syli national de Guinée entre 2016 et 2018, Kanfory Lappé Bangoura dit avoir renforcé ses capacités en obtenant deux autres diplômes en plus de ceux qu’il détenait. Ce qui selon lui, a contribué à renforcer son savoir.
« La formation, il faut le faire tout le temps. Quand j’étais là (2016-2018), je n’avais que la licence CAF A. Entre-temps, j’ai continué à me former au niveau du Canada où j’ai eu un diplôme du comité international olympique où les disciplines sportives sont concernées. Après, j’ai eu un diplôme de l’Académie Coaching du Maroc. Ces deux éléments se sont rajoutés sur ce que j’avais et ça a renforcé mon savoir », a souligné l’entraîneur du Syli local lors du dernier CHAN, disputé au Cameroun.
Kanfory Lappé Bangoura a martelé qu’avec son niveau et son statut, il ne peut en aucun cas un entraîneur adjoint de qui que ce soit.

Sadjo Bah
625016669

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.