Kankan: 9 personnes aux arrêts pour une affaire domaniale, l’ex-ministre Bouréma est cité

Print Friendly, PDF & Email

L’affaire a déjà fait couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers temps en Haute Guinée. Il s’agit d’un problème domanial dans lequel le nom de l’ancien ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation sous Alpha Condé, le général Bouréma Condé est cité. 

En effet, plus d’une dizaines d’hectares de terres agricoles, maisons et des clôtures situées à une vingtaine de kilomètres de la ville de kankan plus précisément à Takoura et à Bomboni, a été détruite par des habitants de Takoura (Voir images), alors qu’elle appartient à des opérateurs économiques et particuliers.

Selon les victimes, le seul et unique instigateur de ces destructions, c’est le général Bouréma Condé qui est originaire de la localité de Takoura.

« Nous avons été informés, qu’un groupe armé des gourdins et machettes est venu saccager et s’attaquer à nos plantations sur lesquelles nous avons investi plusieurs millions de Francs-guinéens. Nous avons acheté ces domaines en bonne forme avec toutes les documentations signées par les autorités régionales, préfectorales et rurales de la localité. C’est Bouréma Condé qui est derrière tout ça, parce qu’il avait dit que les terres de ses ancêtres ne sont pas vendables et pourtant lui a acheté des terres des autres partout en Guinée, nous avons toutes les épreuves contre lui. Après tant d’investissements, il a ordonné aux citoyens de sa localité de les détruire. » Ont-elle exprimé.

Les pertes sont estimées à plus de sept milliards de nos francs. Pour être rétablis dans leur droit, les victimes de ces casses ont introduit une plainte au tribunal de première instance de Kankan contre 27 personnes considérées comme coupables des destructions. Parmi lesquelles figure le général Bouréma Condé. A date, 9 personnes sont mises aux arrêts et auditionnées à la brigade de recherche de Kankan. Il s’agit de N’Famara Condé, Mamady Condé, Koumbasinè Condé, Narignamadi Condé, Marasimandjan Condé, Koudanisori Condé, Sékoudjan  Condé, Nouhan Condé, Sonamadi Condé.

Nos tentatives pour avoir la version de l’ex-puissant ministre Bouréma Condé sous le régime Alpha Condé, sont restées vaines. Quelles seront donc les conclusions de cette affaire ? A suivre…

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.