Kankan: des criminels condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité

Print Friendly, PDF & Email

La Cour d’Appel de Kankan a ouvert, lundi, 18 juillet 2016, son audience en matière criminelle sur l’affaire d’assassinat du jeune commerçant Mamoudou Condé et d’autres cas similaires, rapporte le correspondant régional de l’AGP près le Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Kankan.

Ce jeune commerçant, Mamoudou Condé, a été assassiné le 16 janvier 2016 à Kankan. Une affaire qui a fait couler beaucoup d’encres et de salives dans la cité, dont le jugement a été rendu, mardi, 19 juillet 2016, à la Cour d’Appel de Kankan.

Dans cette affaire, les accusés étaient poursuivis pour vol à mains armées, détentions illégales d’armes de guerre et des minutions, incendie volontaire, assassinat, vol de bétails et association de malfaiteurs.

Après un examen minutieux et contradictoire, qui a duré 5 heures devant un public nombreux, mardi, 19 juillet 2016, Amara Condé, Alias Djiba et Michel Loua, tous accusés d’avoir donné la mort à Mamoudou Condé, jeune commerçant à Kankan, le 16 janvier dernier, à l’aide d’une arme de guerre, ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité.

Longuement défendus par un collège d’avocats, les 2 accusés, Amara Condé alias Djiba et Michel Loua, ont fini par reconnaitre les faits mis à leur charge par le Ministère public, avant d’être condamnés par la Cour. Ils seront transférés à la Maison d’Arrêt de Kindia, où ils purgeront leurs peines.

A noter, que cette sentence, prononcée a été vivement saluée par la population de Kankan en générale, et par les parents de la victime en particulier.

A souligner, que dans son réquisitoire, le procureur général près de la Cour d’Appel de Kankan, Williams Fernandez a demandé à la population de Kankan, «de toujours porter confiance à la Justice guinéenne prête à défendre les victimes, condamner les coupables et libérer les innocents».

AGP

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.