Connect with us

Tribune

Kankan : des jeunes du quartier Kankancoura en colère contre leurs responsables locaux

Published

on

Des jeunes du quartier Kankancoura dans la commune urbaine de Kankan ont protesté ce lundi 17 juillet 2017 contre leurs responsables notamment le chef de quartier et le président des jeunes. Ces jeunes en colère scandaient entre autres des slogans comme : « On ne veut plus le chef de quartier de Kankancoura et le président des jeunes ; On en a marre de leur gestion opaque ». Ils ont par ailleurs pris d’assaut les locaux de la mairie avec un seul objectif qu’est la destitution pure et simple de ces responsables mis en cause.

Dans sa déclaration de circonstance, Ibrahima Kourouma, le porte-parole des jeunes frondeurs a souligné : « Depuis la venue de notre actuel chef de quartier El hadj Bala Libéré aux affaires, il y a de cela 17 ans, il n’a posé avec son équipe aucun acte qui s’inscrit dans le cadre du développement du quartier. On a aucun domaine public, ils ont tout revendu lui et le président des jeunes, Toumani Diallo. Donc pour ne pas que le quartier continue à sombrer dans cette extrême pauvreté, nous manifestons ce matin pour demander au maire de les destituer tous de leurs fonctions. Et tant que cela n’est pas fait, nous n’allons pas arrêter de manifester », dira-t-il entre autres.

Poursuivant, il a précisé : « Le chef de quartier a dit l’autre fois sur les antennes de Fasso TV que tout ce qu’il fait comme vente de parcelle, il le fait avec le maire ».

En réponse, le maire de la commune urbaine de Kankan a demandé aux manifestants de retourner dans leur quartier en l’accordant le temps et que le jeudi prochain après avoir mené ses investigations au tour des points dont les responsables dudit quartier sont reprochés, il leur donnera une réponse fiable.

Parlant de son éventuelle implication dans la vente des parcelles à Kankancoura le El hadj Bakary Kaba a précisé : « Je défis quiconque qui me reprocherait de mon implication dans une quelconque affaire de vente de parcelles depuis mon arrivée à la tête de la commune jusqu’à nos jours et ceux qui le disent s’ils ont des preuves, ils peuvent les montrées ».

C’est dans cet esprit d’attente d’une suite favorable à leur réclamation que les jeunes manifestants ont retroussé chemin.

Alpha Oumar Koita, correspondant régional à Kankan

+224 622-16-07-20

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook