Kankan : deux présumés voleurs de moto échappent de justesse à la mort

Print Friendly, PDF & Email

Insécurité à Kankan on en parle encore. Dans la matinée de ce mardi 8 décembre 2020, deux présumés voleurs de moto ont été lynchés près d’un centre de santé et ont échappé de justesse à la mort. Les faits se sont déroulés au quartier Sinkèfara 1, dans la périphérie de la commune urbaine de Kankan.

Selon les informations recueillies sur place, ces deux présumés voleurs avaient l’intention de voler une moto NEO quand ils ont été épinglés par Moussa Kéita, agent de santé au centre de santé de Sinkèfara 1. Il revient sur le film de l’action :

« Ce matin, deux individus sont venus sur une moto KTM noir dans notre cour ici. L’un a pris la bouilloire et a fait semblant d’aller aux toilettes tout en regardant les motos. Après, ils sont partis. Moi, j’étais assis sous la véranda et je suivais la scène. Ils sont partis et sont revenus pour une deuxième fois, mais cette fois-ci ils ont garé leur moto derrière le centre de santé. L’un a pris encore la bouilloire et est parti aux toilettes, l’autre était assis sous la véranda ici, en ce moment j’étais entré dans le centre. Lorsque je suis sorti j’ai vu l’un avec une clé essayant de déverrouiller une moto NEO toute neuve. Je lui ai demandé pourquoi il essaie cette clé sur la moto, si ça lui appartenait, il m’a dit qu’ils sont venus voir une de nos collègues qui se nomme ‘’M’Mah Pörêt’’, et pourtant celle-là n’est pas venue aujourd’hui elle a un cas social à la maison, je leur ai posé beaucoup de questions auxquelles ils n’ont pu répondre. Donc j’ai dit à l’un d’eux de venir je vais lui montrer ‘’M’Mah Pörêt’’. Il a refusé et il a voulu s’enfuir, je l’ai attrapé et j’ai fait la bagarre avec les deux, j’ai pu en retenir un, l’autre voulait partir mais la population l’a attrapé et l’a neutralisé. »

Lynchés par une foule en colère, ces deux individus ont été sauvés par l’intervention des forces de sécurité qui sont d’ailleurs venues tardivement sur les lieux. L’un a été embarqué par les agents et l’autre qui s’était évanoui sous les coups de la foule et laissé pour mort par les gens, a été directement conduit au service des urgences de l’hôpital régional de Kankan. Dr Yaraboye Koïvogui, responsable de ce service, explique comment ils l’ont reçu :

« A 12 heures nous avons effectivement reçu un présumé voleur qu’on a réceptionné au sein de notre service dans un état d’inconscience. Il a subi un grand traumatisme crânien avec perte de connaissance et de multiples plaies du visage et des membres inférieurs. Donc on a apporté des soins comme c’est un être humain, c’est un citoyen qu’on doit traiter, il est dans nos locaux et on poursuit toujours les traitements », précise-t-il.

Grièvement blessé et couché dans son lit d’hôpital, Dr Yaraboye Koïvogui garde une lueur d’espoir pour ce jeune qui serait surnommé ‘’Wizy’’.

« Pour le moment, on peut quand même espérer, parce qu’avec les traitements qu’on lui a donnés là, on a l’espoir qu’il pourra s’en sortir », assure le médecin traitant.

L’insécurité bat son plein actuellement à Kankan, la 2ème plus grande agglomération du pays. Il y a une semaine, un présumé voleur de moto a été battu à mort au quartier Morioulen.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.