Kankan : la garnison militaire du Camp Soundjata Keita met le grappin sur une bande de présumés voleurs

Print Friendly, PDF & Email

Le vol de moto a pris une autre dimension ces derniers temps dans la commune urbaine de Kankan. Ces engins à deux roues disparaissent comme par magie dans les lieux publics en longueur de journée. Mais le phénomène connaitra certainement un coup de frein dans les prochains jours,  puisque la garnison militaire du Camp Soundjata Keita vient de mettre le grappin sur une bande de présumés voleurs, a appris notre correspondant basé dans la localité.

Au nombre de six (6), ces présumés voleurs sont tombés dans les filets des militaires dans la nuit du dimanche à ce lundi 13 juin 2022 et ont été présentés à la presse.

« J’étais dans une boîte de nuit avec ma copine le samedi, un ami est venu me trouver en me disant qu’il a vu un lieu d’opération tout près de la boîte. On s’est rendu dans une famille où on a fait sortir une moto qui était cadenassée. Dès qu’on a bougé, le propriétaire de la moto nous a suivis. Mon ami s’est échappé avec les 4 500 000 GNF qui étaient sous la selle de ladite moto.  Ainsi, le propriétaire a mis main sur moi », a expliqué Mohamed Chétif un des présumés malfrats.

Si les forces de sécurité ont du mal à maîtriser le phénomène d’insécurité dans la cité d’Elhadj Cheick Fantamady Cherif, c’est aussi à cause de la non collaboration de la population lors des enquêtes :

« Je demande à la population de Kankan de nous aider dans l’identification des voleurs pour nous faciliter la tâche », a lancé commissaire Mamoudou Diakité.

Ils sont au total 8 présumés voleurs dans cette bande, deux d’entre eux sont en fuite et activement recherchés par la garnison militaire.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan                        

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.