Kankan : le Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée se réveille !

Print Friendly, PDF & Email

Après plusieurs mois de manifestations pour exprimer son ras-le bol face aux coupures intempestives du courant et exiger la construction d’un barrage hydroélectrique pour la région, le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée, avec à sa tête le jeune Ousmane M’bia Kaba, a suspendu ses activités le 05 septembre dernier, suite à une déclaration lue devant les médias par leur porte-parole Mamoudou Kaba. Aujourd’hui, ce collectif de jeunes qui s’est érigé en fervent défenseur des intérêts de la ville de Kankan, veut faire son grand retour sur la scène des manifestations pour protester contre l’eternel problème de courant et la desserte en eau potable qui devient une denrée très rare.

Ce dimanche, dans la soirée, malgré qu’ils ne soient pas très nombreux comme avant, les jeunes dudit mouvement ont tenu une assemblée à leur siège au quartier Timbo, dans la commune urbaine de Kankan. Cette fois-ci, les débats étaient axés sur comment mobiliser à l’avenir les jeunes de la ville pour les prochaines sorties, qu’ils mettront à profit pour réclamer une meilleure desserte en électricité et en eau dans le Nabaya en particulier et en Haute Guinée en général. Ousmane M’bia Kaba est le président dudit mouvement citoyen : « C’est notre première réunion depuis l’arrêt des manifestations. Donc nous avons décidé d’appeler tout le monde pour qu’on s’échange des idées afin de mettre des stratégies en place. Lors des précédentes manifestations, nous avons eu beaucoup d’expérience sur comment procéder la prochaine fois. Le dimanche prochain, nous ferons une assemblée afin de prendre une décision sur la date de notre prochaine sortie. », a-t-il dit.

C’est sur ces mots que le président du Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée a levé la séance de ce dimanche 14 février 2021. Pour lui, si les jeunes de Kankan veulent voir la lumière briller dans leur chambre, ou encore l’eau couler des robinets, ils doivent se lever et mener cette lutte commune pour la ville. Dans les coulisses du mouvement, c’est la date du 14 mars prochain qui serait choisie pour la prochaine sortie.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan.

TEL : 623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.